• 29 novembre 2021

Célébration de la journée internationale des droits de l’enfant

En date du 29 novembre 2021, Honorable Dénise Ndadaye, Premier Vice-président du Sénat, a rehaussé de sa présence les cérémonies de célébration de la journée internationale des droits de l’enfant, à l’Hôtel “Green Park Ressort”, en zone Bugarama de la commune et province Muramvya, sous le thème: “Agissons pour et avec les enfants”.

Honorable Ndadaye a eu l’occasion de répondre aux questions des enfants journalistes notamment sur ce qui est en train d’être fait pour promouvoir les droits de l’enfant, les lacunes liées à la méconnaissance des lois sur la protection de l’enfant et ce qui est déjà préconisé pour diminuer ou rompre avec le non respect des droits de l’enfant.

Le premier Vice-président du Sénat a indiqué que le Gouvernement, via le Ministère ayant la Solidarité dans ses attributions, a mis en place des lois, des politiques et des institutions qui assurent la protection des droits de l’enfant, en l’occurrence le Département de l’enfant et de la famille, les Commissions de Protection de l’Enfant (CPE), la police des mineurs, la politique nationale de protection de l’enfant: 2020-2024, etc .

Elle a souligné que les lois en matière de la protection des droits de l’enfant sont lacunaires du fait qu’elles sont presque toutes rédigées en Français et que même celles qui sont en Kirundi ne sont pas vulgarisées.

S’agissant de ce qui est déjà préconisé pour lutter ou mettre fin à la violation des droits de l’enfant, Honorable Ndadaye a souhaité que ces lois soient traduites en Kirundi, et a promis que le Sénat va aider dans la vulgarisation de ces dernières.

Elle a interpellé les enfants à dénoncer toute violation constatée dans les milieux qu’ils fréquentent.

Le premier Vice-président du Sénat leur a également demandé de préparer leur bon avenir en se regroupant dans des coopératives, en évitant des abandons scolaires et la consommation des stupéfiants.

Elle a invité les instances juridiques à bien trancher les procès sur les violations des droits de l’enfant et a aussi conseillé les parents de soutenir toutes les actions visant la protection des droits de l’enfant.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *