Le Président du Sénat participe à une croisade de prière à Gitega

Le Président du Sénat participe à une croisade de prière à Gitega

En dates des 25, 26 et 27 janvier 2024, le Président du Sénat, Très Honorable Emmanuel SINZOHAGERA en compagnie de son épouse, de ses deux Vice-Présidents, des Sénateurs et des hauts cadres de cette Institution, a participé à une croisade de prière organisée par le parti au pouvoir, CNDD-FDD, à Gitega.

Le thème de cette croisade était tiré dans Deutéronome 28:12″ L’Eternel t’ouvrira son bon trésor, le ciel, pour envoyer à ton pays la pluie en son temps et pour bénir tout le travail de tes mains ; tu prêteras à beaucoup de nations et tu n” emprunteras point”.

La croisade a débuté par une messe d’action de grâce à la paroisse Saint François d’Assise de Magarama, où les participants ont exprimé leur gratitude envers Dieu pour les bénédictions passées et à venir.

Par la suite, les activités se sont poursuivies sur le terrain de l’aérodrome de Gitega à Magarama.

Lors de son discours, le Président de la République du Burundi a chaleureusement remercié le parti au pouvoir d’avoir organisé cette croisade et d’avoir choisi un thème d’une telle importance pour l’avenir du pays.

Il a exhorté tout un chacun à retrousser les manches afin d’arriver à un Burundi émergent en 2040 et développé en 2060.

Le Président de la République a ensuite demandé aux dirigeants de prendre conscience de l’importance de rompre avec les mauvaises habitudes de corruption, paresse et de ne pas confondre les intérêts nationaux avec les intérêts individuels.

Il a souligné que pour réaliser la vision du Burundi, il est recommandé aux burundais de changer leur mentalité et de se mettre au travail.

Les représentants des différentes confessions religieuses ont également pris la parole, insistant sur l’importance du respect des commandements de Dieu.

Selon eux, il est difficile de respecter les règles et lois du pays si l’on ne respecte pas les commandements divins.

Ils ont également souligné que le travail constitue la base de la réalisation de la vision nationale,un Burundi émergent en 2040 et développé en 2060.

Les représentants des différentes confessions religieuses ont rappelé que pour travailler efficacement, il est nécessaire de chercher la sainteté, sanctifier son travail et sanctifier les autres par le travail.
Cet événement d’envergure a attiré la participation des plus hautes autorités du pays, ainsi que des représentants des différentes confessions religieuses et de la population.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *