Le Président de l’ASSECAA satisfait de l’hospitalité des Burundais et la bonne organisation de la 9ème Réunion de concertation de cette Association

Le Président de l’ASSECAA satisfait de l’hospitalité des Burundais et la bonne organisation de la 9ème Réunion de concertation de cette Association

Le Président de la Chambre des Conseillers du Royaume de Maroc en même temps Président de l’Association des Sénats, Shoura et Conseils Equivalents de l’Afrique et du Monde Arabe (ASSECAA), Monsieur Annam Mayara, s’est dit satisfait de l’hospitalité des Burundais et de la bonne organisation de la 9ème Réunion de concertation de l’ASSECAA tenue du 19 au 20 septembre de cette année.

Il a tenu ces propos à son retour dans son pays à l’Aéroport International Merchior Ndadaye où il était accompagné par son homologue Président du Sénat du Burundi, Très Honorable Emmanuel Sinzohagera.

M. Mayara a fait savoir que son séjour au Burundi a été une occasion de s’entretenir avec le Président de la Chambre Haute du Parlement burundais sur l’échange d’expériences dans divers domaines de coopération entre ces deux pays.

Très Honorable Emmanuel Sinzohagera a, à son tour, remercié son homologue d’avoir accepté que cette réunion soit organisée au Burundi. Il a aussi apprécié l’appui du Gouvernement burundais pour l’organisation de cette Réunion. En outre, le Président du sénat burundais a exprimé sa reconnaissance envers tous ceux qui se sont donnés corps et âme pour le bon déroulement des travaux de cette Réunion.

Eu égard aux échanges avec les différentes délégations qui ont pris part à cette Réunion, Très Honorable Sinzohagera a fait savoir qu’ils sont revenus sur le renforcement de la  coopération entre les pays africains et arabes notamment dans les secteurs ayant trait au commerce et au développement. A ce titre, il leur a demandé de venir investir au Burundi et y implanter des industries.

Enfin, il a indiqué que le Burundi a tiré beaucoup de profits de cette Réunion et a émis le souhait que les différentes délégations soient de bons ambassadeurs pour le Burundi en témoignant la réalité qu’ils ont vue et vécue contrairement aux rumeurs propagées sur les réseaux sociaux.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *