COMPTE RENDU SYNTHETIQUE DE LA SEANCE PLENIERE DU 18 Mai 2022

L’an deux mille vingt-deux, le dix-huitième jour du mois de mai, les sénateurs se sont réunis en l’hémicycle du Sénat pour la 90èmè séance plénière de la sixième législature pour procéder à l’approbation d’un candidat au poste de Gouverneur. Cette séance qui était dirigée par le Président du Sénat, Très Honorable Emmanuel SINZOHAGERA, a vu la participation de 30 sénateurs présents et a débuté, comme d’habitude par une prière à 10h 10 minutes.

Ouvrant la séance, dans un premier temps, le Président du Sénat a d’abord souhaité la bienvenue à tous les honorables sénateurs présents et au Représentant du Gouvernement, Ministre de l’Intérieur, du développement Communautaire et de la Sécurité publique, Monsieur Gervais NDIRAKOBUCA. En plus d’une question orale  avec débat qui était prévue, une  autre activité relative à l’approbation d’un candidat au poste de Gouverneur de Ngozi a été annoncée aux honorables sénateurs.

Par la suite, Très Honorables Président du Sénat a accordé la parole à Monsieur le Ministre, qui avait représenté le Gouvernement pour présenter le curricula-vitae de Monsieur Emmanuel NTACONSANZE, candidat au poste ci haut indiqué. La candidature a été approuvée à l’unanimité des 39 votants dont 30 sénateurs présents et 9 procurations.  

Par la suite, les honorables sénateurs ont procédé au deuxième point relatif à la question orale avec débat adressée au ministre de l’ l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique ;

Très Honorable Président du Sénat a invité le Représentant du Gouvernement pour qu’il donne des éclaircissements aux différentes interrogations des élus du peuple.

A la question de savoir où et comment  les conducteurs dont leur champ de circulation a été réduit pourront s’approvisionner en carburant, le Ministre a répondu qu’il y aura des mesures d’accompagnement pour leur faciliter l’accès au  carburant.

S’agissant du mauvais rendement qui pourra être occasionné par des retards au travail dû aux problèmes de déplacement conséquence de certaines mesures, le Ministre a justifié que le problème qui s’observe aujourd’hui est dû à la diminution des produits pétroliers suite à la guerre entre la Russie et l’Ukraine. Il a en outre signalé que très récemment, un nombre de 60 à 100 bus neufs seront disponibles à Bujumbura pour faciliter le déplacement.

Aux conducteurs de taxis qui profitent ce moment de diminution des produits pétroliers pour augmenter  les prix de déplacement, le Ministre a  bel bien garanti que les études sont en train d’être menées pour fixer les prix de déplacement. Les prix seront calculés par kilomètres parcourus. A-il-précisé. 

A ce qui est de l’avenir des conducteurs de vélos, de motos et de tuk tuks ; le Ministre a répondu que leur avenir demeure certain, ils doivent  adapter leur méthode de travail  dans le but d’éviter le désordre dans la ville.

 Quant  à la hausse des prix qui s’observe très souvent au marché, le Ministre a signalé qu’on ne peut pas confirmer que ça provient des mesures prises par son ministère. La hausse des prix dépend de plusieurs facteurs. La cause majeure reste la hausse des prix du carburant sur le marché international.

Quant aux communes de la Mairie de Bujumbura qui ne sont pas libres à l’autofinancement et à l’administration comme toutes les autres communes du pays, le Ministre a répondu que rien ne leur manque, seulement contribuent au fonctionnement de  la Mairie.

En ce qui est  des espaces de l’Etat octroyés aux particuliers, Le Ministre a répondu que l’Etat  a déjà lancé une  circulaire demandant  à tous les Gouverneurs d’identifier tous ces espaces afin de les octroyer aux coopératives pour les exploiter.

Il a en outre fait savoir que les fonds alloués aux coopératives continueront à être donnés afin d’éduquer la population  à continuer à travailler  ensemble.

Concernant  la politique de destruction des maisons qui sont construites  à coté des routes et qui même dès aujourd’hui ont des insignes, le Ministre a répondu que la mesure n’est pas arrêtée, la question qui pose des problèmes, il y a des maisons qui sont en conflits où les procès sont encore dans les tribunaux.

Pour ce qui est des tuk- tuks qui ont des documents alors que le code de la route ne l’autorise pas, il a signalé qu’il y avait un petit retard suite aux différents événements qui ont marqué notre pays  mais les mesures seraient mises en place très récemment.

Aux policiers qui volent en tenue de travail, le Ministre a suggéré que l’administration devrait collaborer avec la police afin d’éradiquer ce mauvais comportement.

A la question de savoir si les policiers devraient rentrer dans leurs maisons    en tenue policière, le Ministre a répondu que la loi leur interdit  de garder chez soi ce qui revient à la police nationale.

En rapport  avec des  indemnités et les primes octroyés aux administrateurs communaux et leurs conseillers ; des inquiétudes s’annonce déjà que certaines communes e pourront pas trouver de budget pour cette dépense supplémentaires. Le Ministre a fait savoir qu’à l’heure actuelle, toutes les communes sont capables de  payer ces indemnités, s’il arrive que certaines communes ne parviennent à payer, l’Etat va les appuyer. A-t-précisé.

En ce qui est des percepteurs d’impôt qui n’ont pas d’expérience en outil informatique, le Ministre a souligné que les percepteurs d’impôt continuent à utiliser des quittances comme à l’accoutumé.

Concernant la hausse des prix  des produits BRARUDI, le ciment et le sucré,  le Ministre a répondu qu’il faut prendre l’exemple de la province MURAMVYA car l’administration prend le devant pour que  les prix restent normaux, il a interpellé d’autres provinces de s’y impliquer convenablement pour bannir ce comportement.

En rapport  avec des lamentations de la population disant que le sucré est mal distribué et qu’il est  insuffisant pour satisfaire la population, le Ministre a indiqué que les consommateurs du sucre sont devenus nombreux par rapport des années antérieures et, l’administration doit être vigilante pendant le moment de distribution pour éviter toute forme de spéculation et d’inégalité.

Pour ce qui est des cortèges des hautes autorités qui provoquent des accidents sur voie publique, le Ministre a bel et bien signalé que nul n’est censé ignorer la loi ou exonéré, tout le monde  doit se conformer au règlement du code de la route.  

Après avoir échangé sur la question orale, les honorables sénateurs ont abordé le troisième point concernant le Projet de programme des activités pour la période du 19 au 27 mai 2022 ; après analyse, il a été adopté à l’unanimité des sénateurs présents.

Après ces échanges qui se sont déroulés dans un climat de parfaite entente, la séance a été clôturée à 14h 15 minutes par la prière.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *