COMPTE RENDU SYNTHETIQUE DE LA SEANCE PLENIERE DU 18 JANVIER 2024

L’an deux mille vingt-quatre, le dix-huitième jour du mois de janvier, les sénateurs se sont réunis en l’hémicycle du Sénat pour la 172ème séance plénière de la sixième législature  sous l’égide du Très Honorable Emmanuel SINZOHAGERA, Président du Sénat pour analyser et adopter le Projet de loi portant ratification par  le Gouvernement de la République du Burundi et le Gouvernement de la République de Cuba sur l’exemption réciproque de visas pour les détenteurs de passeports diplomatiques, officiels et de service, signé à la Havane, le 14 septembre 2023. 

Cette séance qui a vu la participation de 32 sénateurs et d’un représentant du Gouvernement à savoir le Ministre des Affaires de la Communauté Est Africaine, de la Jeunesse, du Sport et de la Culture, Ambassadeur Gervais ABAYEHO, a débuté, comme d’habitude, par une prière à 9 heures 58 minutes.

Ouvrant la séance, le Président du Sénat a d’abord souhaité la bienvenue aux honorables sénateurs présents et,  par la suite, après un mot d’accueil adressé à l’invité du jour, lui a accordé la parole pour  présenter l’exposé de motifs du projet de loi susmentionné.

 

Dans son exposé, le représentant du Gouvernement a indiqué que la  signature de cet accord vient témoigner un bon état des liens d’amitié, de fraternité et de coopération et réaffirmer la volonté des Gouvernements Cubain et Burundais.

La suppression réciproque de visas pour les détenteurs de passeports diplomatiques, officiels et de service, rassure le Ministre Gervais ABAYEHO,  permettra un échange plus rapide, une régularité et une fluidité des déplacements des responsables des deux gouvernements appelés au jour le jour à collaborer et à échanger en vue de porter leurs relations d’amitié et de coopération à des niveaux plus élevés.

Cette exemption créera ainsi les conditions favorables aux activités de coopération économique, commerciale et d’investissement entre les deux pays, conclut le Ministre.

Après l’exposé du Ministre et la présentation du rapport de la commission saisie au fond, l’opportunité a été accordée aux honorables sénateurs pour qu’ils puissent s’exprimer au titre du débat d’ordre général et poser des questions d’éclaircissement.

A la question de savoir pourquoi l’accord de coopération entre la République du Burundi et celle de Cuba dans le domaine médical semble être suspendu, le Ministre a répondu qu’avec la signature du présent projet de loi, cet accord pourra reprendre et  avoir  même des possibilités d’ouvrir d’autres.

Concernant le passeport officiel qui est évoqué dans le projet de loi sous analyse, alors que cette catégorie de document n’est pas d’usage au Burundi ; l’Ambassadeur Gervais ABAYEHO  a fait savoir que cette catégorie de passeport n’est pas effectivement délivrée au Burundi, mais que, s’il s’avère utile,  sera  mis en place.

Au terme du débat, le projet de loi a été soumis au vote et adopté à l’unanimité des 39 voix exprimées dont 32 sénateurs présents et 7 procurations.

Après l’adoption, le Président de la séance a présenté pour adoption le programme modifié des activités  qui étaient prévues pour la période du 10 au 24 janvier 2024 et ce dernier a été adopté à l’unanimité.

La séance qui s’est déroulée dans un climat d’entente totale, a été clôturée à 10 heures 38 minutes par une prière.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *