COMPTE RENDU SYNTHETIQUE DE LA SEANCE PLENIERE DU 18 AVRIL 2023

L’an deux mille vingt trois, le dix huitième jour du mois d’avril, les sénateurs se sont réunis en l’hémicycle du Sénat pour la 131ème séance plénière de la sixième législature,  sous la présidence du Premier Vice-président du Sénat, Honorable Denise NDADAYE.

Cette séance qui avait rassemblé 24 sénateurs a connu également d’un Représentant du Gouvernement, Ir Ibrahim UWIZEYE, Ministre de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines. Les travaux de la séance ont débuté, comme d’habitude, par une prière à 11 heures 15 minutes.

Ouvrant la séance, le Premier Vice-président du Sénat a d’abord souhaité la bienvenue aux sénateurs présents et a, par la suite, présenté le programme des activités pour la période du 19 avril au 16 mai 2023 et, a été adopté à l’unanimité après analyse.

Après avoir souhaité la bienvenue au Ministre, la parole a été donnée au Vice-président de la commission auteur de la question oralepour donner en premier lieu, la motivation de cette initiative et en second lieu présenter les questions formulées à cet effet.

La question présentée au Ministre et celles du débat d’ordre général concernaient les défis liés au manque criant de l’eau et de l’électricité dans certaines localités du pays ainsi que l’exploitation  minière.

A la question de savoir pourquoi les demandeurs des compteurs d’eau et d’électricité continuent à se lamenter alors que la REGIDESO  avait annoncé que le matériel était disponible en quantité suffisante et encore à un prix bas ; Ir Ibrahim UWIZEYE a répondu que l’effectif des demandeurs a dépassé largement le stock de trente mille compteurs. La période de distribution de ces compteurs a coïncidé avec l’informatisation des services de la REGIDESO avec l’essai d’un nouveau logiciel, ce qui a finalement occasionné une lenteur au niveau de la distribution de ce matériel.

S’agissant de savoir les raisons qui font que la REGIDESO n’arrive pas à avoir des poteaux électriques en bois bien traités, le Ministre a expliqué qu’après le constant amère d’un manque de professionnalisme des fournisseurs défaillants ;la recherche et le traitement de ces poteaux électriques en bois sont désormais confiésaux ministères ayant l’énergie et l’environnement dans leurs attributions.

Concernant l’état des lieux du projet d’électrification de 21 communes et 15 autres centres à vocation urbaine, le Ministre a fait savoir que la lenteur au niveau de l’exécution de ce projet est due à une longue procédure de passation des marchés que les bailleurs ont exigée. Cependant, le dossier est à l’étape finale de signature des contrats pour ceux qui ont gagné le marché. Après le 26 avril 2023, un délai de 18 mois seulement sera donné pour avoir terminé les travaux.

Dans cette logique, à propos du projet national d’adduction d’eau potable sur toutes les collines du pays jusqu’en 2027, le Ministre a répondu que ce projet demande beaucoup de fonds, environ 300 milliards de francs burundais que l’Etat ne peut pas collecter d’un seul coup. Toutefois, poursuit-il, tous les efforts seront consentis en collaboration avec les partenaires au développement pour approcher l’eau potable à la population au maximum possible.

A propos des mines, les élus du peuple ont voulu savoir pourquoi les travaux d’exploitation des mines semblent être suspendus. A cette question, le représentant du Gouvernement a expliqué qu’au niveau du Conseil des ministres, on a pris la mesure de suspendre les contrats d’exploitation qui existaient pour procéder à leur modification afin que le pays puisse tirer plus de profit.

A la question de savoir ce que le ministère compte faire pour que le minerai de Fer que le Burundi regorge, puisse être exploité et partant de cela, créer une usine de fabrication des matériaux de construction à base du Fer. Dans sa réponse, Ir Ibrahim UWIZEYE a fait savoir que l’exploitation de ce minerai va bientôt commencer et que le projet de mise en place d’une usine de transformation du Fer fait partie des dossiers prioritairesque le ministère est appelé à vider d’ici fin 2024 pour se conformer même auxdirectives de Son Excellence le Président de la République.

Au souhait des sénateurs de doter les lignes de distribution électrique alimentant les zones industriellespar des transformateurs plus puissants, le Ministre a promis le remplacement de ces appareils dès que les équipements  commandés arrivent.

A l’inquiétude des honorables sénateurs de la quantité insuffisante de l’eau potable dans la capitale politique Gitega, le ministre leur a expliqué que beaucoup d’efforts sont fournis pour que Gitega puisse être plus viable. Mais, les efforts semblent invisibles suite à un nombre croissant de demandeurs et à cela s’ajoute la configuration géographiques de certains quartiers et bien d’autres qui ne cessent de naître.

La séance s’est déroulée dans un climat d’entente parfaite, a été clôturée par une prière à 15 heures 45 minutes.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *