DISCOURS PRONONCE PAR SON EXCELLENCE Hon. GABRIEL NTISEZERANA ; PRESIDENT DU SENAT DU BURUNDI LORS DE LA CLOTURE DE LA SESSION ORDINAIRE DE FEVRIER 2015

GN SF15

 

Bujumbura, le 30.04.2015

 

Honorable Madame la Première Vice-Présidente du Sénat,

Honorable Monsieur le Deuxième Vice-Président du Sénat ;

Honorables Mesdames, Messieurs les Sénateurs ;

Excellences Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs et Représentants du Corps Diplomatique et Consulaire ;

Mesdames, Messieurs les Représentants des Organisations Internationales ;

Distingués invités ;

Mesdames, Messieurs,

 

  1. Conformément à l’article 174 de la Constitution de la République du Burundi, nous procédons à l’instant même à la clôture  solennelle de la session parlementaire ordinaire de février 2015.
  2. Au nom de la Haute Chambre  du Parlement et en notre nom propre, permettez-nous  de souhaiter la bienvenue à vous tous, Distingués  invités, et de vous exprimer les mots de gratitude de la haute chambre du Parlement  pour votre présence à ces  cérémonies et votre soutien.
  3.  La haute chambre du Parlement éprouve chaque fois le même plaisir de vous accueillir au sein de cet hémicycle. La  présence ici des membres du Corps Diplomatiques et celle des représentants des Organisations Internationales est d’une certaine façon l’expression de la solidarité internationale. Le Sénat du Burundi  peut toujours compter sur vous et nous vous remercions de votre indéfectible soutien et attachement aux missions nobles assignées à l’Institution Sénatoriale du Burundi.

Honorables Sénateurs

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs 

  1. Cette circonstance  nous offre  l’opportunité de faire une rétrospective sur les activités accomplies par la Haute Chambre du Parlement  au cours de cette session de février 2015 en ce qui concerne le vote des lois, le contrôle de l’action gouvernementale, la représentation du peuple, le renforcement des capacités et la diplomatie parlementaire.
  2. Permettez-nous, avant tout, de rappeler que pour plus d’efficacité, au niveau de l’organisation du travail parlementaire, nous avons procédé au début de cette session à la réorganisation des Commissions Permanentes et l’approbation du collège des questeurs.

Sur  le plan législatif, le Sénat a analysé et a adopté les projets de loi ci-après :

  1. Projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’Accord de financement n°DO250 pour le Huitième Don d’Appui à la Réforme Economique (DARE VIII) d’un montant de 25 millions de dollars américains accordé par l’Association Internationale de Développement au Gouvernement de  la République du Burundi pour l’Exercice 2014, signé à Bujumbura le 19 janvier 2015 entre le Gouvernement de  la République du Burundi et l’Association Internationale de Développement ;
  2. Projet de loi portant ratification  par la République du Burundi de  l’Accord de Coopération Economique et Technique entre le Gouvernement de la République Populaire de Chine et le Gouvernement de la République du Burundi relatif au financement du projet de construction du palais présidentiel et des projets retenus par les deux Gouvernements signé à Bujumbura le 21 août 2009
  3. Projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’Accord de Coopération Economique et Technique entre le Gouvernement de la République Populaire de Chine et le Gouvernement de la République du Burundi relatif au financement des projets retenus par les deux Gouvernements signé à Bujumbura le 16 septembre 2011
  4. Projet de loi portant création de la province de Rumonge et délimitation des provinces de Bujumbura, Bururi et Rumonge
  5. Projet de loi portant ratification de l’Accord cadre de coopération entre le Gouvernement de la République du Burundi et le Gouvernement du Royaume du Maroc, signé le 25 octobre 2010 à Rabat
  6. Projet de loi régissant la presse au Burundi
  7. Projet de loi portant adhésion de la République du Burundi à la Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques
  8. Projet de loi portant réorganisation du secteur de l’électricité
  9. Projet de loi portant adhésion de la République du Burundi au traité de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) sur les interprétations, les exécutions et les phonogrammes, adopté à Genève le 20 décembre 1996

 

  1. Projet de loi portant régime général des contrats de partenariat public-privé
  2. Projet de loi portant modalités de transfert des compétences de l’Etat aux communes

 

Honorables Sénateurs

 Distingués invités,

 Mesdames, Messieurs 

  1. Nous félicitons les Honorables Sénateurs pour ce travail important accompli et vous  encourageons à poursuivre vos prestations sur cette lancée au cours de la prochaine session qui sera la dernière de notre législature.

Par la même occasion, nous rendons également hommage à tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à l’atteinte de ces résultats, tout particulièrement au personnel administratif du Sénat et aux hommes des  médias qui ont informé à temps le  public sur les activités de la Haute Chambre.

7. Au cours de cette session, notre Institution s’est jointe aux autres Burundais pour les cérémonies marquant le 23èmeanniversaire de la fête de l’Unité Nationale et le 21ème commémoration de la mort de feu Président Cyprien Ntaryamira. Conscients du noble  rôle d’encadrer la population, nous avons donné notre appui aux collectivités à la base lors des travaux de développement communautaire. Nous remercions ici les autorités politico administratives locales pour leur disponibilité permanente au cours de nos descentes dans leurs circonscriptions administratives.

Honorables Sénateurs,

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

8. Dans le domaine de la diplomatie parlementaire et des relations internationales, des délégations du Sénat ont participé à des rencontres interparlementaires telles que  :

  • les assises de  la 37èmesession de l’Assemblée Parlementaire ACP-Union Européenne qui a eu lieu en Belgique au cours du mois de mars 2015,
  •  la Conférence Parlementaire Globale du Réseau Parlementaire organisée conjointement par le groupe de la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International à Washington en avril 2015.
  • La 7ème Conférence des Présidents d'Assemblées et des sections de la région Afrique de l'Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF), qui s’est  tenue en République  du  Sénégal du 9 au 11 avril et à laquelle nous avons personnellement participé.

9. Au cours de cette conférence, nous avons essentiellement échangé sur l’organisation de cette Assemblée et  sur la situation politique et sociale prévalant dans les pays d'espace francophone d'Afrique.

Honorables Sénateurs,

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

10. A l’instar de l’appel lancé aux illustres participants à l'Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) pour demander son concours aux prochaines élections, nous  invitons encore une fois les organisations internationales  à envoyer au Burundi leurs observateurs pour suivre de près ce processus électoral avant, pendant et après sa mise en œuvre.

11. Toujours au chapitre des relations internationales, la Haute Chambre du Parlement a reçu en audience plusieurs délégations étrangères. Toutes les  illustres personnalités reçues ont  manifesté leur soutien au processus électoral en cours. Les appuis multiformes de tous nos partenaires seront sans nul doute un apport de plus pour la réussite  des élections, libres, transparentes et apaisées.

Honorables Sénateurs,

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

12. Nous clôturons cette session à quelques jours de la tenue du premier scrutin qui concernera: les élections communales et législatives et qui sera suivi dans un cours terme par d’autres échéances.

La Haute Chambre du Parlement suit de près tout le processus électoral en cours  et invite la population en âge de voter à répondre massivement au futur  rendez-vous électoral tout en restant au travail pour augmenter la production et cheminer progressivement vers un développement durable.

Elle réitère son soutien et ses encouragements à la Commission Electorale Nationale Indépendante à rester sur la dynamique de favoriser le dialogue inclusif entre les parties prenantes au processus électoral, de respecter les normes de la démocratie et de travailler en toute indépendance et dans un climat global de paix.

Le Sénat interpelle tous les partis politiques de suivre le calendrier électoral tel qu’annoncé par la CENI et de se préparer en conséquence pour les prochaines échéances électorales.

Honorables Sénateurs,

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

 

sénateurs SF15

13. En tant qu’élus des élus,  nous appelons toute la population burundaise à rester calme et à éviter de suivre les propos qui incitent à la haine et à la révolte.

A l’endroit de nos frères et sœurs qui ont pris le chemin d’exil, nous leur lançons un appel fraternel de rentrer et construire ensemble notre pays. 

Nous devons nous rappeler tous que  le recours à la violence n’a pas de place dans une démocratie. C’est pourquoi, nous conseillons à ceux qui,  depuis quelques jours, observent un mouvement de contestation, de revenir à la raison et de rompre avec toutes formes d’actes  de violence.

Rappelons que, dans un Etat de droit, seule la loi prime et  doit être suivie et respectée par tout le monde.

Dans ce cadre, un groupe de sénateurs vient d’adresser une requête à la Cour Constitutionnelle pour qu’elle donne son avis à ce troisième mandat du Président Pierre NKURUNZIZA qui fait objet de contestation. Il faut plutôt attendre  les conclusions de cette Cour.

Honorables Sénateurs,

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

14. La responsabilité des forces de l’ordre et de sécurité, pour le maintien de la paix est un impératif pour garantir un climat favorable aux élections apaisées. C’est pourquoi nous les encourageons à faire preuve de neutralité et à rester sur leurs gardes, afin de sécuriser toute la population.

15. Nous remercions encore une fois les différents partenaires pour leur engagement à accompagner tout le processus électoral par des programmes d’éducation à la démocratie, à la cohabitation pacifique, et à l’élaboration des projets à haute intensité de main d’œuvre, dans la perspective de lutter  contre la pauvreté.

16. Enfin, nous tenons à adresser un message de gratitude à l’endroit des collègues sénateurs qui ont travaillé d’arrache pied pour continuer à remplir notre  obligation constitutionnelle.

17. Nous terminons notre propos en souhaitant à vous tous une bonne fête internationale du travail et des travailleurs.

C’’est sur ce mot de souhait que nous déclarons closes  les activités de la  session parlementaire ordinaire de février 2015.

Nous  vous remercions de votre attention

Que Dieu vous bénisse.  

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*