Discours prononcé par Très Honorable Révérien Ndikuriyo, Président du Sénat du Burundi, lors de la clôture de la session ordinaire de décembre 2019

Gitega, le 28 février 2020

Honorable Premier Vice-président du Sénat;
Honorable Deuxième Vice-président du Sénat;
Honorables Sénateurs;
Monsieur le Président de la Cour Suprême;
Excellences Mesdames, Messieurs les Ministres;
Monsieur le Procureur Général de la République du Burundi ;
Monsieur le Président de la Cour des Comptes ;
Monsieur le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante ;
Monsieur le Gouverneur de la Province de Gitega ;
Excellences Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs et Représentants du Corps Diplomatique et Consulaire accrédités au Burundi,
Mesdames, Messieurs les Représentants des Organisations Internationales au Burundi ;
Distingués invités ;

PS CLOT

1. Permettez-nous d’abord de remercier Dieu le Tout-Puissant qui nous a guidés durant toutes nos réalisations de la session ordinaire de décembre que nous clôturons aujourd’hui.

2. Au nom du Sénat du Burundi et en mon nom propre, nous vous adressons nos meilleures salutations et vous souhaitons la bienvenue dans ces cérémonies de clôture de la session ordinaire de décembre 2019, conformément aux articles 179 et 190 de la constitution de la République du Burundi.

Nous vous réitérons nos vifs remerciements pour avoir sacrifié vos multiples activités afin de venir vous associer à nous dans ces cérémonies.

Honorables Sénateurs ;
Distingués Invités ;

NJEBA ANICET

3. Durant cette session ordinaire de décembre que nous clôturons, le Sénat du Burundi a réalisé diverses activités, conformément à l’article 163 de la Constitution de la République du Burundi qui stipule que le « Parlement analyse, vote des lois et contrôle l’action gouvernementale. »

Concernant l’analyse et l’adoption des projets de lois,

4.Sur16 projets de loi que le gouvernement nous avait envoyés, nous avons analysé et adopté 8 projets de loi suivants :
1) Projet de loi portant modification de certaines dispositions du décret-loi n° 1/13 du 24 novembre 1986 fixant les droits d’enregistrement en matière foncière ;
2) Projet de loi portant révision de la loi n° 1/33 du 28 novembre 2014 portant organisation de l’administration communale ;
3) Projet de loi portant modification de la loi n° 1/20 du 09 décembre 2004 portant statut du chef de l’Etat à l’expiration de ses fonctions
4) Projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’accord de don entre la République du Burundi et l’Association internationale de Développement au sujet du financement du projet relatif à la petite enfance et la maitrise démographique « NKURIZA » signé à Bujumbura le 19 septembre 2019 ;
5) Projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’accord de prêt entre la République du Burundi et la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique, BADEA ;
6) Projet de loi portant révision de la loi n° 1/012 du 30 mai 2018 portant code de l’offre des soins et services de santé
7) Projet de loi portant instauration et octroi du statut de guide suprême du patriotisme au Burundi au Président Pierre NKURUNZIZA ;
8) Projet de loi organique portant fixation du régime des indemnités du Président de la République, du Vice-Président de la République, du Premier Ministre et des autres membres du Gouvernement ainsi que leur régime des incompatibilités et de sécurité sociale ;

5. Nous nous sommes inscrits en faux contre la résolution adoptée par le Parlement de l’Union Européenne, qui contient des propos mensongers et erronés alors qu’il y a quatre ans que nous l’avions invité à venir voir la vraie version de ce qui se passe au Burundi, mais il continue à travailler sur des rumeurs.

6. Conformément à l’article 168 de la Constitution de la République du Burundi, nous avons participé à une séance plénière du Parlement du Burundi, où la Commission Vérité et Réconciliation présentait le bilan de ses réalisations d’une année des prestations.

SEN1 SEN

Concernant le contrôle de l’action gouvernementale,

7. Conformément à l’article 192 de la Constitution de la République du Burundi, nous avons approuvé quatre candidatures envoyées par le Président de la République pour les fonctions de haute responsabilité dans le domaine judiciaire.

Dans les communes et provinces du pays,

8. Nous avons clôturé le 2èmetour des descentes dans différentes communes pour sensibiliser la population au changement de mentalité, développer leurs foyers et leur pays.

9. Nous avons participé à la commémoration du 29ème anniversaire de la Charte de l’Unité Nationale. Le thème du jour était : « L’Unité est un héritage légué par nos ancêtres, faisons- la un capital durable et un bouclier pour le pays ».

10. En date du 04 février 2020, nous avons aussi participé aux cérémonies marquant le premier anniversaire de la capitale politique du Burundi, Gitega.

11. Nous avons visité la Commission Vérité et Réconciliation (CVR) lors de son travail de rassemblement des restes des corps d’une multitude de gens assassinés abominablement dans la crise de 1972, et qui étaient enterrés dans plus de 18 fosses communes près de la rivière RUVUBU en commune SHOMBO de la Province de KARUSI. La Chambre haute du Parlement profite de l’occasion pour soutenir cette commission, et demande au gouvernement de mettre à la disposition de cette dernière des moyens nécessaires pour qu’elle puisse mettre au clair la vérité sur tous les malheurs qui ont endeuillé le Burundi et les burundais.

12. Nous avons accueilli un groupe d’experts chargés de collecter les désideratas de la population permettant la mise en place d’une constitution régissant les Etats de l’Afrique de l’Est. Nous avons présenté des lacunes pouvant être une barrière à ce projet, partant des liens de coopération qui ne sont pas du tout appréciables entre certains pays membres de cette communauté, notamment la provocation du Burundi par le Rwanda.

Concernant la diplomatie,

13.Nous avons participé aux travaux de la 10ème session ordinaire de l’Assemblée Plénière du Forum des Parlements des Pays membres de la Conférence Internationale sur la région des Grands Lacs tenue à Bujumbura du 04 au 07 décembre 2019.Dans cette session, nous avons échangé sur la prévention des conflits dans la région des grands lacs.

14. En date du 09 au 10 décembre 2019, nous avons participé à la 7ème Conférence Mondiale des Parlementaires contre la corruption tenue à Doha au Qatar.
Lors de cette conférence,les parlementaires ont échangé sur l’éradication de la corruption dans leurs pays.

15. Nous avons participé au Sommet Mondial 2020 sur la Paix, la Sécurité et le Développement Humain, organisé par la Fédération pour la Paix Universelle à Séoul du 03 au 07 Février 2020.

16. Nous avons également participé aux jeux interparlementaires de la Communauté Est-Africaine.
Durant ces vacances que nous commençons,
1) Nous allons continuer à sensibiliser la population pour se préparer et répondre massivement aux prochaines élections libres et apaisées prévues le 20 Mai 2020.
2) A deux mois et demi seulement des élections, nous demandons au gouvernement de sensibiliser les comités mixtes de sécurité au sein de la quadrilogie, à préserver la paix et la sécurité pour que rien ne vienne perturber l’étape déjà franchi dans l’organisation des élections, les premières organisées par les fonds propres des Barundi.
3) Nous allons également continuer le travail entamé consistant à sensibiliser les élèves à éviter des grossesses précoces; traduire en justice les auteurs de ces grossesses une fois connus, et encadrer la jeunesse pendant cette période préélectorale.
4) Nous allons poursuivre la sensibilisation de la population pour qu’elle s’attèle aux travaux, s’auto-développer et développe leur pays natal.
5) Nous allons continuer à militer en faveur des intérêts du pays, en restant vigilant pour empêcher ceux qui veulent profiter de cette période électorale pour détourner, gaspiller les fonds publics ou détourner les espaces domaniaux.

Honorables Sénateurs,
Distingués invités,

INVITES

17. Avant de clore, permettez-nous de vous remercier pour avoir répondu à notre invitation.
Pour terminer, conformément à la constitution de la République du Burundi en ses articles 179 et 190, nous allons nous rencontrer dans cet hémicycle le Mercredi 1er Avril 2020, lors de l’ouverture solennelle de la session ordinaire d’Avril.

Vive le Burundi, les Burundais et les amis du Burundi ;
Que Dieu vous protège et protège le Burundi ;

Je vous remercie.

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Autres articles