Les sénateurs visitent les fosses communes du site mémoriel de Ruvubu

P4

Dans l’après-midi de mercredi 29 janvier 2020, le Président du Sénat, Très Honorable Révérien Ndikuriyo, accompagné par ses deux Vice-Présidents, les Honorables Spès-Caritas Njebarikanuye et Anicet Niyongabo, des sénateurs et cadres du Sénat, ont visité les fosses communes où la Commission Vérité et Réconciliation (CVR), est en train de déterrer les restes des victimes des tueries massives commises en 1972. 

Ces fosses communes du site mémoriel de Ruvubu se trouvent sur la colline Bukirasazi de la commune Shombo, en province Karusi.

P1A

D’après la CVR, ces fosses communes ont été identifiées grâce aux témoignages d’un témoin oculaire et par diverses personnes approchées par cette Commission, qui étaient gardiens de cette localité. Selon l’information que détenait la CVR, en 1972, des tracteurs passaient toute la nuit à creuser ces fosses communes qui longent tout le long de la rivière Ruvubu. Trop tôt le matin, les camions militaires chargés de cadavres passaient pour les y enterrer massivement.

Dans ce site mémoriel de Ruvubu où plus de 7.000 personnes seraient massivement enterrées dans 18 fosses communes, les travaux de déterrement des restes de ces victimes ont commencé le lundi 27 janvier 2020. Dans deux jours seulement, la CVR avait déjà exhumé des restes de plus de 1.200 victimes de 2 fosses communes sur 7 déjà identifiées.

P3 P2

Dans son propos, le Président du Sénat a fait savoir que l’objectif de cette visite était de se rendre compte du travail qui est en train d’être exécuté par la CVR sur ce site en ce qui concerne le déterrement des restes des victimes des tueries de 1972.

Très Honorable Ndikuriyo a ajouté que le Sénat du Burundi s’était rendu sur terrain pour témoigner son soutien à cette Commission qui a une mission de rechercher la vérité sur les événements qui ont endeuillé le pays dans les années passées.

 

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*