Présentation du rapport des réalisations de la CVR au Parlement

PS

Le mardi 14 janvier 2020, le Congrès du Parlement s'est tenu au Palais de Kigobe, en Mairie de Bujumbura, sous la direction du Président de l'Assemblée Nationale, Très Honorable Pascal Nyabenda, en collaboration avec le Président de la Chambre Haute du Parlement, Très Honorable Révérien Ndikuriyo, en vue d'écouter la présentation du bilan des activités de la Commission Vérité-Réconciliation (CVR) réalisées en 2019.

 

Le Président de la CVR, Monsieur Pierre Claver Ndayicariye a fait savoir que beaucoup d'activités ont été accomplies, notamment la mise en place d'un règlement d'ordre intérieur, l'organisation des réunions avec le personnel de la CVR pour lui expliquer les lois en rapport avec le fonctionnement de cette dernière, l'identification des fosses communes où ont été enterrées les victimes des différentes crises qu'a connues le Burundi, etc. Ces fosses ont été retrouvées notamment en Mairie de Bujumbura dans l’Usine METALUSA, tout près du marché de la zone Kamenge, à Ndurumu en commune Marangara de la province Ngozi, à Gitaza en commune Muhuta de la province Rumonge, etc. Monsieur Ndayicariye a également indiqué qu'un effectif provisoire de 142.505 personnes tuées à été jusqu'ici recensé.

MPs1

Il a aussi fait savoir qu’une Commission d’enquête sur les tueries des étudiants de l’Université du Burundi dans la nuit du 11 au 12 juin 1995, a été mise en place. La CVR a organisé des visites chez les acteurs de la réconciliation et a eu l’occasion d’écouter des témoignages des gens qui ont pardonné ceux qui avaient tué les leurs.

Le Président de la CVR a soulevé les problèmes qui handicapent le bon déroulement des activités. Ils sont essentiellement liés au manque de moyens de déplacement, le budget et le personnel insuffisants, inexistence de  séances de renforcement de capacités à l’étranger ainsi que l’exigüité du bureau abritant cette Commission.

MPs

Monsieur Pierre Claver Ndayicariye a terminé son allocution en remerciant le Gouvernement et le peuple burundais pour avoir contribué aux travaux de la CVR.

Dans leurs interventions, les parlementaires ont apprécié le travail de la CVR. Ils ont profité de cette occasion  pour suggérer qu’un monument national soit érigé en mémoire de toutes les personnes tuées et qu’un musée soit aussi construit en vue d’y conserver les restes de leurs corps.

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*