Le Président du Sénat exhorte la population à s’auto-développer

REVNJEBA

Du 02 au 06 septembre 2019,  Très Honorable Révérien Ndikuriyo, Président du Sénat, a tenu des réunions à l’endroit des élus locaux et chefs de services déconcentrés, consécutivement en communes Bisoro, Gisozi, Ndava, Rusaka et Nyabihanga de la province Mwaro; en communes Rugazi et Mpanda de la province Bubanza et en communes Mutaho et Bugendana de la province Gitega, aux chefs-lieux de ces communes.

Ces réunions avaient pour but ultime de sensibiliser la population à changer de mentalité et se fixer des objectifs d’avenir pour s’auto-développer.

PS1

Dans toutes ces communes, Très Honorable Ndikuriyo s’est dit satisfait de la situation sécuritaire qui y règne et a demandé à la population de ces localités de consolider la paix et la sécurité, socle du développement durable, et de lutter contre la pauvreté. Pour ce faire, il a invité la population de ces communes à se fixer un plan de développement, exhortant ainsi la population à avoir une vision et à être patiente pour sa faisabilité.

En outre, le Président de la Chambre Haute du Parlement a appelé la population à s’entraider mutuellement pour aboutir à un développement durable. Il a également incité les habitants de ces localités à adopter un système d’épargne et à augmenter les heures de travail par jour pour accroître la productivité.

Lors de ces réunions, le Président du Sénat a insisté sur la protection de l’environnement et a lancé un appel à la population de planter beaucoup d’arbres et de protéger les sources d’eau.

Concernant l’éducation, Très Honorable Ndikuriyo a interpellé les parents à veiller sur l’éducation de leurs enfants pour éradiquer les grossesses précoces en milieux scolaires. Il a recommandé aux parents de limiter les naissances afin d’assurer un avenir meilleur à leurs progénitures.

PART4 PART3 PART2

Parmi les conseils prodigués aux participants, à ces réunions, figurent la promotion des activités agro-pastorales, l’éducation des enfants, l’épargne pour l’avenir, la protection de l’environnement, la limitation des naissances, la connaissance de l’histoire réelle du Burundi et des lois en vigueur, la lutte contre la corruption et les malversations économiques, le paiement des taxes et impôts pour accroître les collectes fiscales, la préservation de la culture et les mœurs burundaises, etc.

PART PART1

Prenaient part également à ces réunions certains parlementaires élus dans ces circonscriptions, les gouverneurs de ces provinces, les administrateurs communaux et certains natifs de ces localités.

 

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*