Le Président du Sénat rencontre les élus locaux et chefs de services de certaines communes des provinces Cibitoke, Bujumbura et Bururi

En dates du 12 au 16 août 2019, Très Honorable Révérien Ndikuriyo, Président du Sénat, a rencontré les élus locaux et chefs de services déconcentrés des communes Murwi et Buganda de la province Cibitoke; ceux des communes Mubimbi, Isare et Mutambu de la province Bujumbura et ceux des communes Vyanda et de la province Bururi.

P5

Ces rencontres qui se sont déroulées aux chefs-lieux de ces communes respectives avaient pour objectif d’échanger avec ces représentants de la population sur la situation politico-économique et sociale du pays ainsi que le changement de mentalité et la vision familiale pour d’auto-développer.

Dans son propos, Très Honorable est, d’abord, revenu sur la période de 2015 qui a été une source d’insécurité parce que, selon lui, certains politiciens n’ont pas accepté que les élections se tiennent, ce qui a provoqué de l’insurrection et la tentative de coup d’Etat et la fuite de certains burundais vers les pays voisins et européens.

Il a expliqué que c’est dans cette optique que le Gouvernement a organisé des élections référendaires pour que la Constitution soit claire sur les articles régissant les élections et bien d’autres. ‘‘Ces élections ont été organisées sans apports externes’’, a-t-il précisé.

En outre, il a remercié la population de ces localités visitées et tous les citoyens burundais pour s’être acquittés du devoir civique de contribuer aux élections, une façon, selon lui, de réaffirmer la souveraineté du Burundi chèrement acquise.

Au cours de ces réunions, le Président du Sénat a demandé à la population de travailler pour s’auto-développer. Pour lui, le développement de la famille passe par le planning familial. Il les a conseillés de mettre au monde au plus trois enfants car ils sont faciles à éduquer, à nourrir et à faire soigner.

P7

Très Honorable Ndikuriyo a fait savoir que la suspension des aides extérieures a donné des leçons aux burundais qui, dès lors, ont trouvé les moyens de faire avancer le pays. ‘‘L’Office Burundais des Recettes est passé de 500 milliards en 2015 à plus de 700 milliards aujourd’hui et les contribuables s’acquittent convenablement de leur devoir de payer l’impôt’’, a-t-il souligné. Il a profité de l’occasion pour mettre en garde ceux qui ne le font pas, affirmant qu’une fois attrapés, ils vont payer les pots cassés.

 

Il a demandé aux parents et aux éducateurs d’encadrer les élèves pour éviter les grossesses non désirés en milieux scolaires tout en déplorant les chiffres élevés d’abandons scolaires suite à ce mauvais comportement.

Le Président de la Chambre Haute du Parlement a exhorté la population à protéger l’environnement en plantant des arbres qui retiennent l’eau, source de vie parce que, selon lui, un pays sans sources en eau suffisantes devient désertique.

De surcroît, il l’a conseillée de se fixer des objectifs et planifier pour l'avenir, promouvoir l'éducation des enfants, s'atteler aux activités agro-pastorales, d'épargner, d'adhérer aux coopératives communautaires, de connaître et respecter les lois en vigueur, d’être ponctuel au service et d’aimer le travail, de renforcer la culture et les mœurs burundaises, de connaître le passé du pays, etc.

Avaient pris part également à ces rencontres certains parlementaires, les gouverneurs et administratifs des provinces visitées.

En marge de la visite effectuée en communes Mubimbi et Isare de la province Bujumbura, Très Honorable Révérien Ndikuriyo a visité deux radios communautaires dont la radio Impano FM implantée à Mubimbi et la radio Menyesha FM implantée à Isare.

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*