Discours prononcé par Son Excellence Très Honorable Révérien Ndikuriyo, Président du Sénat du Burundi, lors de l’ouverture de la session ordinaire d’août 2019

1

Gitega, le 1er août 2019, 

 

Honorable Premier Vice-président du Sénat;

Honorable Deuxième Vice-président du Sénat;

Honorables Sénateurs;

Excellences Mesdames, Messieurs les Ministres;

Monsieur le Président de la Cour Suprême;

Monsieur le Président de la Cour Constitutionnelle;

Monsieur le Procureur Général de la République du Burundi;

Monsieur le Président de la Cour des Comptes;

Monsieur le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante;

Monsieur le Gouverneur de la Province de Gitega;

Excellences Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs et Représentants du Corps Diplomatique et Consulaire accrédités au Burundi,

Mesdames, Messieurs les Représentants des Organisations Internationales au Burundi;

Distingués invités;

5

 

1. Permettez-nous d’abord de remercier le Dieu Tout Puissant qui nous a protégés et guidés pendant cette période de vacances parlementaires que nous venons de terminer. Qu’Il soit loué.

2. Au nom du Bureau du Sénat et des Honorables sénateurs et en mon nom propre, nous vous adressons nos meilleures salutations et vous souhaitons la bienvenue dans ces cérémonies. Conformément à l’article 190 de la Constitution de la République du Burundi, nous procédons aujourd’hui, Jeudi 1er août à l’ouverture de la session ordinaire d’août 2019.

Nous vous réitérons nos vifs remerciements pour avoir sacrifié vos multiples activités afin de venir vous associer à nous dans ces cérémonies.

2

3. Durant ces vacances parlementaires, nous avons participé à la célébration du 57ème anniversaire de l’Indépendance du Burundi. Le thème de cette journée était: « Consolidons l’Indépendance en mettant en application la Constitution que nous avons nous-mêmes votée ».

4. Le mois des vacances parlementaires a été aussi une belle occasion d’être auprès de la population pour être au courant de leurs préoccupations. Comme nous en avons fait une préoccupation, nous avons poursuivi, pour la deuxième fois, les descentes dans toutes les communes après celles de 2016 qui étaient centrées sur le rôle de chacun dans le renforcement de la paix et de la sécurité. Cette fois-ci, nous avons déjà visité 67 sur 119 communes du pays. Lors de ces descentes, nous insistons sur ce qui suit:

- Connaître les moments forts qui ont marqué le pays ainsi que ses réalisations depuis les élections de 2015 ;

- Revenir sur le rôle du Sénat dans la prise de conscience du passé de notre pays  depuis le début de la colonisation ;

- Changer notre comportement, notre mode de vie, développer notre pays à commencer par nos familles;

- Sensibiliser la population à s’investir dans des associations car « L’union fait la force »;

- Protéger l’environnement, source de développement;

- Sensibiliser les parents  pour faire asseoir une éducation basée sur les mœurs afin de préparer un avenir meilleur de leur progéniture;

5. Nous remercions la population pour avoir répondu à l’appel lancé par le gouvernement de retrousser les manches et c’est pour cette raison que la récolte de la saison B a été bonne. Nous profitons de cette occasion pour vous demander de ne pas gaspiller votre récolte, car « Qui épargne écu par écu amasse un trésor.» Nous voudrions encore une fois appeler la population à s’approprier le projet de plantation des arbres agro-forestiers, et même sur les montagnes dénudées.

6. Nous remercions la population pour avoir répondu massivement à l’appel du Président de la République du Burundi, en contribuant aux élections de 2020. Depuis belle lurette, les Burundais réussissaient à organiser leurs affaires administratives, sans toutefois demander des aides extérieures. Nous devons construire notre pays conformément aux coutumes et mœurs que nos ancêtres nous ont léguées. C’est pourquoi, personne n’est autorisé à constituer une entrave contre cet héritage que nous préservons. Nous voudrions lancer un appel à la population, pour qu’elle prépare paisiblement et en toute sécurité les prochaines élections, et qu’elle ne prête pas oreille à ceux qui voudraient inhiber la démocratie tant attendue.

3 4

7. Concernant le renforcement de la coopération entre le Sénat, les Organisations Internationales dont il est membre, et d’autres Institutions Sénatoriales, nous avons participé à un Sommet Panafricain de Haut Niveau sur le Financement du SIDA et de la Santé,  tenu au Congo Brazzaville, en dates du 11 au 12 juillet 2019.

Nous avons aussi participé au Deuxième Forum International « développement du parlementarisme » et la conférence parlementaire « Russie-Afrique ».

8. Dans ce même domaine, une délégation du Sénat du Burundi a participé aux travaux de la 45ème Session de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie, APF en sigle, tenue à Abidjan en Côte d’Ivoire du 05 au 09 juillet 2019.

Honorables Sénateurs,

Distingués invités,

9. Durant cette session ordinaire du mois d’août que nous ouvrons solennellement conformément à l’article 163 de la Constitution de la République du Burundi, nous allons réaliser pas mal d’activités. Cet article prévoit que « l’Assemblée Nationale et le Sénat votent les lois et contrôlent l’action gouvernementale ».

10. Nous allons poursuivre le renforcement de la coopération entre le Sénat, les Organisations internationales dont il est membre et les autres Institutions sénatoriales. Nous allons effectuer une mission de travail en République Sud-Africaine où nous participerons à une réunion de l’Assemblée Parlementaire Panafricaine sur le thème « 2019, Année des réfugiés, rapatriés et déplacés internes en Afrique : vers des solutions durables aux déplacements forcés en Afrique ».

Honorables Sénateurs,

Distingués invités,

11. Pour cette session ordinaire d’août 2019, le Gouvernement nous a envoyé 11 projets de lois que nous allons analyser et amender. Ces projets de loi sont les suivants:

  1. Projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’Accord modifiant pour la deuxième fois l’Accord de Partenariat entre les membres du groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique d’une part et la Communauté Européenne et ses Etats membres d’autre part signé à Cotonou le 23 juin 2000 et modifié une première fois à Luxembourg le 25 juin 2005 ;
  2. Projet de loi portant Ratification par la République du Burundi de l’Accord sur l’Etablissement de la Force en attente d’Afrique Orientale ;
  3. Projet de loi portant Réglementation du médicament, de l’exercice de la pharmacie, la profession d’opticien et de l’Art Tradi-praticiens;
  4. Projet de loi portant création, délimitation de la Commune Buhayira et délimitation de la Commune Murwi en Province Cibitoke ;
  5. Projet de loi portant adhésion de la République du Burundi à la convention de 1954 relative au statut des apatrides ;
  6. Projet de loi portant adhésion de la République du Burundi à la convention de 1961 relative à la réduction des cas d’apatridie ;
  7. Projet de loi portant dispositions particulières au commerce du pétrole et des produits pétroliers au Burundi ;
  8. Projet de loi  relative aux impôts sur les revenus ;
  9. Projet de loi relative à la Taxe sur la Valeur Ajoutée ;
  10. Projet de loi relative aux procédures fiscales et non fiscales ;
  11. Projet de loi portant réorganisation et promotion des activités physiques et sportives.

Honorables Sénateurs,

Distingués invités,

 12. Avant de clôturer notre allocution, nous vous réitérons  encore une fois nos vifs remerciements pour avoir répondu à notre invitation. Pour terminer, nous voudrions souhaiter aux Honorables sénateurs, bonne santé et plein succès. C’est sur ce souhait que nous  déclarons solennellement ouverte la session parlementaire ordinaire d’août 2019.        

Vive l’unité, la sécurité, la justice, le développement inclusif et l’indépendance

Que Dieu vous bénisse.

Merci.

 

 

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*