Discours prononcé par Son Excellence Honorable Révérien Ndikuriyo, Président du Sénat du Burundi, lors de l’ouverture de la session parlementaire ordinaire de Décembre 2018

Honorable Deuxième Vice-président du Sénat;

Honorables Sénateurs;

Monsieur le Président de la Cour Suprême;

Excellences Mesdames, Messieurs les Ministres;

Monsieur le Président de la Cour Constitutionnelle;

Monsieur le Président de la Cour des Comptes;

Monsieur le Procureur Général de la République;

Monsieur le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante;

Honorable Monsieur le Maire de la Ville de Bujumbura;

Excellences Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs et Représentants du Corps Diplomatique et Consulaire accrédités au Burundi;

Mesdames, Messieurs les Représentants des Organisations Internationales;

Distingués invités;

DSC_0005

1. Permettez-nous d’abord de remercier Dieu qui nous a gardés et qui a protégé notre pays pendant cette période des vacances parlementaires. Au nom du Sénat de la République du Burundi et en notre nom propre, nous vous souhaitons la bienvenue dans cet hémicycle. Nous vous réitérons nos vifs remerciements pour avoir sacrifié vos activités afin de vous joindre à nous dans cette cérémonie.

2. Comme annoncé lors de la clôture de la session ordinaire d’août, en date du 31 octobre 2018, nous nous réunissons encore une fois dans cet hémicycle, pour procéder à l’ouverture solennelle de la session ordinaire de décembre, conformément à la Constitution de la République du Burundi, en ses articles 179 et 190.

3. Conformément à l’article 190 de la Constitution, nous nous sommes réunis en session extraordinaire du 12 au 23 novembre 2018. L’agenda de la session était le suivant :