Le 2ème Vice-président du Sénat procède au lancement des activités d’une association des chômeurs de la commune Matana

Honorable Anicet Niyongabo, Deuxième Vice-président du Sénat, a honoré de sa présence les cérémonies de lancement officiel des activités des jeunes chômeurs de la commune Matana affiliés dans une association dénommée ‘‘Association pour le Développement Intégral et la Promotion des Initiatives Communautaires’’ (ADIPIC), le 29 novembre 2018, au chef-lieu de cette commune de la province Bururi.

P1

Honorable Niyongabo a, dans son propos, remercié tous ceux qui ont pris l’initiative  de regrouper les jeunes en association afin de développer le sens d’entrepreunariat, en l’occurrence le curé de la paroisse Dutwe, Abbé Godoka.

Il a encouragé les jeunes pour cette bonne mentalité de créer l’emploi étant donné que le secteur privé génère plus de revenues pour le développement socio-économique du  pays.

Le Deuxième Vice-président du Sénat en même temps Président du Conseil communal de Matana a, à cette occasion, conseillé les jeunes de prioriser les écoles de métiers afin de promouvoir l’entrepreneuriat dans leur entité administrative. ‘‘Le Gouvernement n’est plus à mesure d’embaucher tous les lauréats’’, a-t-il renchéri.

En outre, Honorable Niyongabo a promis aux membres de l’ADIPIC de contribuer pour un loyer de 5 mois à cette association et a rassuré que la commune Matana ne ménagera aucun effort pour soutenir les activités des associations.

P3 P2

Peu avant, le Président de l’ADIPIC a indiqué que cette association vise à encadrer les jeunes sans emplois et que parmi ses activités figurent la fabrication et la vente des savons, une cafétéria, une boutique, une cantine et qu’elle envisage fabriquer des craies pour les enseignants.

Il a exprimé le besoin des appuis multiformes notamment le loyer des infrastructures et un capital consistant.

P4

Cette association regroupe plus de 300 jeunes diplômés chômeurs de ladite localité et a pour but de créer des activités génératrices de revenues.

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*