Les parlementaires analysent le rapport provisoire de la CVR

P1

Le mercredi 10 octobre 2018, les Honorables députés et sénateurs se sont réunis, au Palais des Congrès de Kigobe, pour suivre et échanger sur le rapport provisoire de la Commission Vérité et Réconciliation (CVR), période du 10 décembre 2014 au 25 septembre 2018.

Les travaux de cette séance étaient dirigés par le Président de l’Assemblée Nationale, Très Honorable Pascal Nyabenda, en collaboration avec son homologue Président du Sénat, Très Honorable Révérien Ndikuriyo. Les deux Vice-présidents de l’Assemblée Nationale, les Honorables Agathon Rwasa et Jocky Chantal Nkurunziza ainsi que le Deuxième Vice-président du Sénat, Honorable Anicet Niyongabo, ont également participé à cette séance.

P3

Lors de l’analyse de ce rapport, quatre membres du Gouvernement, à savoir le ministre ayant dans ses attributions l’intérieur, celui des droits de la personne humaine, celle de la justice ainsi que celui de la sécurité publique, étaient invités pour répondre aux questions des parlementaires.

Présentant le rapport de la Commission permanente chargée des affaires politiques, administratives, des relations extérieures et de la Communauté Est-africaine au sein de l’Assemblée Nationale, sur le rapport provisoire de la CVR, le Président de cette Commission, Honorable Gélase Ndabirabe, a fait savoir que la Commission saisie au fond apprécie le travail accompli par la CVR depuis sa mise en place en 2014. Il a saisi de cette opportunité pour demander que le mandat de la CVR devant prendre fin en décembre 2018 soit prolongé pour finaliser les travaux qui restent à réaliser.

P6 P5 P4

En vue de bien accomplir la tâche incombée à la CVR, la Commission saisie au fond a recommandé à la CVR de renforcer sa communication avec les représentants du peuple et bien planifier et budgétiser les activités dans le temps et dans l’espace. Au Gouvernement, il a été recommandé que le budget alloué à la CVR soit revu à la hausse et que la loi régissant la CVR soit amendée afin de pouvoir évaluer à mi-parcours les activités de cette commission et aussi proroger la durée de son mandat.

Les parlementaires ont unanimement soutenu que la CVR inclue dans ses enquêtes la période coloniale qui date de 1896, que le mandat de cette Commission soit prolongé, que son budget soit revu à la hausse et que le personnel de cette Commission soit renforcé en capacité.

P2

Après l’analyse de ce rapport et les réponses des ministres aux questions des parlementaires, un communiqué final à transmettre au Gouvernement, pourvu de recommandations visant à améliorer les prestations de la CVR, a été adopté.

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*