Retour du Président du Sénat d’une mission de travail effectuée au Royaume de Maroc

P1

Ce samedi 28 avril 2018, Très Honorable Révérien Ndikuriyo, Président du Sénat, est rentré d’une mission de travail effectuée à Rabat, au Royaume de Maroc, où il avait participé, du 25 au 26 avril de cette année, au Forum Parlementaire Economique d’Afrique et du Monde Arabe placé sous l’angle de l’édification d’un modèle intégré de coopération régionale.
Ce Forum était organisé par l’Association des Sénats, Shoura et Conseils Equivalents d’Afrique et du Monde Arabe (ASSECAA), en collaboration avec la Chambre des Conseillers du Royaume du Maroc (équivalent du Sénat). Il réunissait les délégués des Sénats membres avec les décideurs marocains du monde des affaires et des deux régions.

P5
Quatre thèmes ont retenu l’attention des participants, à savoir: La sécurité alimentaire en Afrique et dans le monde arabe ; la promotion des partenariats économiques pour répondre aux défis de développement dans les pays africains et arabes; le partenariat afro-arabe pour un développement global et inclusif ainsi que le rôle des femmes dans le renforcement de la croissance économique et dans la promotion du développement durable.
Au cours de ce Forum, le Président du Sénat a eu l’occasion de porter à la connaissance des participants les efforts inlassables que fournit le Burundi dans tous ces domaines, notamment les mesures visant la promotion de la production agricole, qui portent déjà leurs fruits, les politiques d’intégration régionale menées au sein de l’EAC, la politique d’autonomisation de la femme burundaise.

P2
Très Honorable Ndikuriyo n’a pas manqué de revenir avec insistance sur les défis auxquels font face nos pays, notamment la démographie galopante, les effets parfois dévastateurs des changements climatiques, (inondations, sécheresses prolongées, glissement de terrains, etc.), les ingérences de certains pays et organisations étrangères dans les affaires intérieures des pays, les conflits de toutes natures qui ne cessent d’endeuiller les pays des deux régions, provoquant au passage des déplacements à grande échelle des populations qui constituaient une part importante de la main d’œuvre sur laquelle comptent nos pays pour se développer.
 

Le Président de la haute Chambre du Parlement a ainsi appelé à plus de solidarité et de partenariats gagnant-gagnant entre les pays des deux régions du monde. En effet, une fois que ces pays conjuguaient leurs efforts, le développement ne tarderait pas de suivre, car il existe chez les uns et les autres, les ressources naturelles, les ressources financières et matérielles, ainsi que le savoir faire.

P3


Les recommandations issues de ce Forum aideront dans la promotion d’une sécurité alimentaire durable, le renforcement d’initiatives de développement de nos pays, et de la coopération économique entre l’Afrique et le Monde Arabe, une coopération qui reste aujourd’hui très faible vu le volume déficitaire des échanges économiques qui oscillent autour de 6% seulement, au profit des échanges avec l’Occident.

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*