Présentation des réalisations du 1er Vice-président de la République devant le Parlement

P1

Le mardi 10 avril 2018, le premier Vice-président de la République, Monsieur Gaston Sindimwo, a présenté, devant les membres des deux Chambres du Parlement, les réalisations du Gouvernement pour le 2ème semestre de l’année 2017, au palais des Congrès de Kigobe.

Lesdites réalisations relèvent des secteurs de coordinations de la 1ère vice-présidence à savoir 8 ministères : le Ministère de l’Intérieur et de la Formation Patriotique; le ministère de la Sécurité publique ; le ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale; le ministère à la Présidence chargée des Affaires de la Communauté Est Africaine; le ministère à la Présidence chargée de la Bonne Gouvernance et du Plan; le ministère de la Justice et Garde ses Sceaux; le ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants et celui de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi. 

P2 P3 

Au cours de sa présentation, M. Sindimwo a souligné les grandes réalisations telles que les ateliers organisés, les visites sur terrains, les budgets consommés et l'organisation de la campagne d'explication du projet de Constitution à soumettre au référendum.

Le premier Vice-président de la République a également parlé des réalisations comme la lutte contre la criminalité, le terrorisme et la prolifération des armes légère et de petit calibre; la lutte contre la fraude et les malversations économiques; le renforcement de la coopération et la communication diplomatique; l'amélioration de l'offre et la demande de la justice; le développement d'une politique pénale respectueuse des droits humains; des actions visant à réduire le chômage ont été menées, et bien d’autres.

P4

M. Sindimwo a signalé que les réalisations du deuxième semestre de l’année 2017 ont été globalement satisfaisantes, avec une moyenne générale de 88,44 %, tout en précisant que le ministère à la Présidence chargée de la Bonne gouvernance occupe la 1ère place avec 100%, celui de la sécurité publique en 2ème position avec 99,29 %, celui de la Fonction Publique, du Travail et de l'emploi en 3ème position avec 97,55 % et celui de l'intérieur et de la formation patriotique en 4ème place avec 92,8%.

Les parlementaires ont, à leur tour, émis leurs préoccupations notamment en rapport avec les critères d’attribution des points lors de l’évaluation des réalisations des ministères; les mobiles des activités qui ne sont pas réalisées alors qu’elles étaient programmées; les ambassades qui ne disposent pas de moyens de déplacement à savoir l’ambassade du Burundi au Brésil, en Egypte et en RDC; et si les ONG internationales ont mis en application le respect de l’équilibre ethnique.

Une autre interrogation des parlementaires était de savoir si le peuple burundais profite réellement d’être membre de l’EAC sans oublier d’exprimer leur inquiétude quant au fonctionnement des écoles des métiers. 

Reprenant la parole, le premier Vice-président de la République a donné une lumière sur toutes les questions lui posées. Il a dit, entre autres, qu’il y a un service à la Présidence de la République chargée d’assurer le suivi des réalisations des actions planifiées par chaque ministère et y attribuer une note adéquate.

M. Sindimwo a dit que certaines actions n’ont pas été non réalisées suite au manque de moyen financiers. Il a, en outre, signifié que les ambassades ont été permis de s’acheter des véhicules usagers mais encore en bonne état car le budget alloué à ces ambassades (250 mille fbu) ne peut pas couvrir tous les besoins.

Sur la question des ONGs internationales, le premier Vice-président de la République a signalé que le personnel déjà au travail demanderait des montants exorbitants au cas où ils devraient être renvoyés pour respecter l’équilibre ethnique. Néanmoins, il a promis aux parlementaires que cette question sera toujours au sujet du dialogue aves les responsables de ces ONGs. 

P5

S’agissant du profit des Burundais face à la qualité d’être membre de l’EAC, M. Sindimwo a confirmé que le peuple burundais profite de cette Communauté particulièrement la facilité d’exercer librement les activités commerciales et que prochainement, il y aura un Passeport commun pour tous les membres de cette Communauté.    

Concernant le fonctionnement des écoles des métiers, il a informé les parlementaires que les communes sont les mieux indiquées pour suivre de près ce secteur. Il a précisé que ces écoles ont commencé avec le secteur de l’agriculture et de l’élevage et que 112 Ingénieurs et 224 techniciens ont été déjà recrutés pour assurer la mobilisation dans ce secteur afin d’enregistrer de bons résultants.          

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*