Discours prononcé par Son Excellence Hon. Révérien Ndikuriyo, Président du Sénat du Burundi, lors de la clôture de la session ordinaire de juin 2017

Bujumbura, le 31 août 2017

Honorable Première Vice-présidente du Sénat;

Honorable Deuxième Vice-président du Sénat;

Honorables Sénateurs;

Monsieur le Président de la Cour Constitutionnelle;

Monsieur le Président de la Cour des Comptes;

Monsieur le Représentant du Forum des Partis Politiques

Monsieur le Président de la CENI;

Monsieur le Maire de la Ville de Bujumbura;

Excellences Mesdames, Messieurs les membres du Corps Diplomatique et Consulaire;

Mesdames, Messieurs les Représentants des Organisations Internationales,

Distingués invités;

DSC_6464

  1. Au nom du Sénat et en mon propre nom, permettez-moi de vous saluer et de vous souhaiter la bienvenue à ces cérémonies de clôture de la session ordinaire de juin 2017.

Honorables sénateurs;

Distingués invités;

  1. En ce jeudi 31 août 2017, nous procédons à la clôture de la session ordinaire de juin, après trois mois de travaux variés, conformément à la Constitution de la République du Burundi. Il s'agit de l’analyse et l’adoption des projets de loi, l’approbation des nominations aux hautes fonctions du pays, le contrôle de l’action gouvernementale, sans oublier les descentes auprès de la population, ainsi que le renforcement des liens d’amitié et de coopération avec les autres parlements et organisations internationales partenaires du Burundi.
  2. Concernant les descentes auprès de la population, le Sénat a poursuivi le programme de sensibilisation de la jeunesse sur la lutte contre les grossesses, surtout la jeunesse en milieu scolaire. Nous profitons de cette occasion, pour remercier vivement le Fonds des Nations Unies pour la Population pour sa contribution dans ce travail.

DSC_6472 DSC_6460

  1.  Une autre réalisation est la retraite organisée par le  Sénat pour bien comprendre la réforme administrative de 1929 opérée par les belges. Le but était de mieux cerner l’origine des crises cycliques qu’a connues notre pays et pourquoi les belges se sentent toujours piquée au vif chaque fois que le Burundi fait des progrès.
  2. Nous avons aussi organisé en provinces de Bujumbura, Ruyigi et Cankuzo des réunions pour échanger sur le rôle de tout un chacun dans la lutte contre la corruption et le commerce illicite.
  3. Nous avons organisé une réunion à l’intention des élus de la Mairie de Bujumbura et des représentants des corps de sécurité et de défense pour évaluer ensemble le pas déjà franchi après nos descentes dans toutes les 119 communes de notre pays, y compris celles de la Mairie. Nous saluons le retour à la sécurité, le reste étant de la préserver et d’en profiter en s'attelant aux travaux de développement durable.
  4. En matière de contrôle de l’action gouvernementale conformément à la Constitution de la République du Burundi en son  l’article 158, le Sénat a posé des questions orales aux représentants du Gouvernement, pour s'enquérir des réalisations en matière des droits de l'homme, après que certains Burundais eurent organisé le mouvement insurrectionnel en 2015, qui a culminé en une tentative de renverser les institutions démocratiquement élues.
  5.  Nous avons trouvé que beaucoup de dossiers concernant différents crimes, y compris des crimes imprescriptibles, suivent leur cours normal en justice. Dans le même ordre d'idées, nous avons trouvé que  21 magistrats ont été révoqués, 9 sont détenus, 19 ont été temporairement suspendus pour des fautes commises. Au sein de la Police judiciaire, 38 policiers ont été révoqués, 59 sont emprisonnés pour manquements graves.

DSC_6474 DSC_6455

  1.  Nous sommes satisfaits du pas déjà franchi par le Gouvernement en matière de respect des droits humains, même si des défis persistent. Nous demandons au Gouvernement de continuer à prendre toutes décisions nécessaires, pour traduire en justice quiconque viole les droits de l'homme, dans l'intérêt de la consolidation de la paix, la sécurité, la justice et le développement durable.
  2.  Les Honorables sénateurs ont invité  les représentants du Gouvernement du Burundi à venir fournir des clarifications à propos des questions nous soumises par la population. En matière d'éducation, la Ministre de tutelle s’est exprimée sur la question relative aux lamentations de ceux à qui on avait refusé le droit de refaire le concours national de certification et d’admission à l’enseignement post fondamental alors qu’ils en avaient exprimé le besoin, ainsi que les principales mesures pour l'amélioration de  la teneur de l'enseignement dans les écoles dès l'année scolaire prochaine.
  3.  La Ministre de la Justice est venue s’exprimer sur la question en rapport avec l’application de la grâce présidentielle, ainsi que les conditions de détention des détenus conformément au respect des libertés et droits de la personne humaine. Le Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale est quant à lui venu fournir des éclaircissements sur le fonctionnement des organisations internationales après l'entrée en vigueur de la nouvelle loi qui les régit.

DSC_6449

Honorables sénateurs;

Distingués invités;

Concernant les relations entre le Sénat et d’autres Institutions Parlementaires partenaires:

  1.  Le  Sénat a participé à la 46ème session de l’Assemblée Parlementaire ACP. Il a également participé, du 14 au 21 juin 2017, à la 33ème session de l’Assemblée Parlementaire Paritaire ACP-UE à Malte.
  2.  Le Sénat a participé du 20 au 21 juillet aux assises de la 70ème Assemblée du Comité Exécutif de l’Union Parlementaire Africaine, tenue à Rabat au Maroc.
  3.  Il a également participé à la réunion organisée par le Parlement Panafricain sur la problématique de l’intégration politique et socio-économique du continent africain, tenue à Yaoundé au Cameroun du 22 au 26 août 2017

Durant cette session de juin, le Sénat du Burundi a analysé et adopté les projets de loi suivants :

1. Projet de loi régissant les activités coopératives au Burundi, seconde lecture.

2. Projet de loi portant ratification par la République du Burundi du protocole portant mesures sanitaires et phytosanitaires de la Communauté Est Africaine

3. Projet de loi portant ratification de l’accord de financement entre la République du Burundi et l’Association Internationale de Développement (IDA), en faveur du Projet Régional  de Développement Agricole Intégré dans les Grands Lacs (PRDAIGL)

4.  Projet de loi régissant les activités bancaires, seconde lecture.

5. Projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’accord de coopération commerciale et économique entre le Gouvernement du Burundi et le Gouvernement de la République de Turquie signé le 27 août 2015 à Ankara en Turquie.

6. Projet de loi portant mission, composition, organisation et fonctionnement du Conseil National pour l’unité nationale et la réconciliation.

7. Projet de loi portant accession de la République du Burundi à la Convention (Acte final) pour la création de l’organisation des pêches du Bassin du Lac Victoria de 1994.

8. Projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’Accord de crédit concessionnel n° CHINA EXIMBANK GCL 2016 N°(33) entre la République du Burundi et Exim Bank de Chine relatif à la réalisation du projet de migration vers la radiodiffusion télévisuelle numérique au Burundi.

9. Projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’accord de prêt n°12744P entre la République du Burundi et le Fonds de l’OPEP pour le Développement international OFID relatif au Projet d’Aménagement et du Bitumage de la Route Nationale N°16  Bururi-Mahwa-Gitega « phase 1) : Bururi-Gakuba », signée à Vienne le 15/05/2017. 

10. Projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’accord de prêt n°BDEA/24 Mai 2017 entre la République du Burundi et la Banque Arabe de Développement Economique en Afrique (BADEA) relatif au projet d’aménagement et de Bitumage da la Route Nationale n° 16, Bururi-Mahwa-Gitega « Phase1 : Bururi-Gakuba » signé le 24 Mai 2017.

11. Projet de loi portant missions, composition, organisation et fonctionnement de l’observatoire National pour la prévention et l’éradication du génocide, des crimes contre l’humanité.

Honorables sénateurs;

Distingués invités;

  1. Nous commençons les vacances parlementaires, mais nos vacances constituent une opportunité d’être  aux côtés de la population qui  nous  a élus. Il nous faut les écouter, échanger  des idées et, dans la mesure du possible,  résoudre  leurs doléances. Les questions qui ne trouvent pas de réponses sont transmises au Gouvernement afin qu’il puisse s’y pencher.
  2.  Nous clôturons cette session parlementaire ordinaire du mois de juin 2017  au moment  où il y a beaucoup de  réfugiés burundais qui sont en train de regagner le pays. Vous êtes  priés de les visiter  et les soutenir car ils sont des nôtres. En plus, nous lançons un appel aux pays voisins  qui les hébergent et aux organisations internationales qui les assistent là où ils sont, de faciliter la tâche à ceux qui veulent rentrer. Nous remercions la République Unie de Tanzanie pour la manière dont elle est en train de traiter cette question des burundais qui veulent regagner leur pays natal.

Honorables sénateurs;

Distingués invités;

  1.  Nous voudrions terminer en remerciant tous les Honorables Sénateurs, pour le dévouement  et l'abnégation dans l'accomplissement de la mission leur conférée par la population. C'est aussi l'occasion de remercier le Gouvernement du Burundi pour la mise en œuvre des projets qu'il s'est assigné à réaliser pour la population.
  2.  Permettez-nous aussi de remercier quiconque a contribué dans la bonne réalisation des travaux de cette session, ainsi que vous tous qui êtes venus vous associer à nous dans ces cérémonies de clôture.
  3.  Ainsi, nous déclarons closes en ce 31 août 2017,   les travaux de la session ordinaire de juin 2017.

 

Que Dieu vous bénisse et garde notre cher Burundi

Bonne fête d'Eid el Hadj à toute la communauté musulmane.

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*