Le Sénat organise un atelier de sensibilisation sur la lutte contre les mariages précoces et les grossesses non désirées en milieux scolaires en provinces Rumonge et Gitega

P1

Le Sénat du Burundi, en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), a organisé, en dates du 7 au 8 mai 2017, en communes Rumonge, Muhuta, Gishubi et Giheta, respectivement en provinces Rumonge et Gitega, un atelier de sensibilisation sur la lutte contre les mariages précoces et les grossesses non désirées en milieux scolaires.

Les exposés qui ont été développés sont entre autres les conséquences des mariages et grossesses précoces, la prévention et la lutte contre les grossesses précoces, la confiance en soi et la notion de leadership, les droits de l'enfant et la promotion du potentiel des jeunes.

p3

Dans les communes Rumonge et Muhuta, les travaux de cet atelier ont été ouverts par le 2ème Vice-président du Sénat, Honorable Anicet Niyongabo. Dans son discours, il a vivement remercié le FNUAP pour avoir appuyé la Chambre Haute du Parlement dans l'organisation de cet atelier.

Honorable Niyongabo a rappelé que cet atelier vient répondre aux désidératas exprimés par la population lors des rencontres que le Sénat a organisées dans tout le pays.

Il a fait savoir que la province Rumonge a besoin des enseignements dispensés dans cet atelier étant donné que l'année scolaire 2015-2016, elle a enregistré 116 cas d'abandons scolaires suite aux grossesses précoces.

Le 2ème Vice-président du Sénat a indiqué que les causes des grossesses non désirées sont la pauvreté des parents qui n'arrivent pas à couvrir les besoins de leurs enfants, les jeunes filles qui corrompent leurs professeurs pour avoir des points, etc.

p4 p5

Il a mis en garde ceux qui engrossent les jeunes filles en leur rappelant qu'ils seront punis conformément à la loi.

Honorable Niyongabo a conseillé les autorités administratives, les enseignants et les parents de suivre de près l'éducation des enfants afin de les aider à préparer leur avenir. Il a promis que le Sénat va soutenir cette province dans la lutte contre la lutte contre les mariages précoces et grossesses non désirées

Le gouverneur de la province Rumonge, Monsieur Juvénal Bigirimana, a signalé que beaucoup de cas de concubinage s’observent dans sa circonscription. En effet, les pêcheurs du Lac Tanganyika engagent des femmes pour cuisiner de la nourriture et la condition d’être embauchées est que ces dernières doivent coucher avec lesdits pêcheurs.

IMG_20170608_111107

Ceux qui ont développé les exposés sont revenus sur les conséquences des grossesses précoces en l'occurrence la mort pendant l'accouchement, l'exclusion en famille, le suicide, les maladies sexuellement transmissibles, l'abandon scolaire, etc.

Ils ont conseillé les jeunes filles d'avoir la confiance en soi et savoir dire non à toute sollicitation qui pourrait entraver leur futur.

Les parents ont été invités à expliquer le comportement que les adolescents doivent adopter en vue de préparer leur avenir. Ils ont interpelé les jeunes à servir de bons exemples et penser à des projets à réaliser dans l'avenir.

En communes Gishubi et Giheta, les cérémonies d'ouverture ont été présidées par l'Honorable Goreth Bigirimana, élue dans la circonscription de Gitega. Participaient également à cet atelier 11 sénateurs et le Dr Georges Bankuwunguka qui a représenté le FNUAP.

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*