Le Sénat organise un atelier de sensibilisation contre les mariages précoces et grossesses non désirées en communes Gisagara et Mishiha

???????????????????????????????

En dates  des 4 et 5 Mai 2017, le Sénat a organisé un atelier de sensibilisation sur la lutte contre les mariages précoces et grossesses non désirées à l’intention des représentants des élèves, enseignants et directeurs des écoles situées dans les communes Gisagara et Mishiha de la province Cankuzo.

Cet atelier avait pour objectif de réduire sensiblement le nombre de cas de grossesses observés dans certains milieux scolaires tel que constaté par l’Institution sénatoriale lors des descentes effectuées dans toutes les communes en 2016.

P5

Dix sénateurs, à majorité femmes, ont animé conjointement les activités de l’atelier dans les deux communes par présentation des sous-thèmes, à savoir: ‘‘le leadership féminin, droit et devoir de l’enfant, le planning familial et les conséquences liées aux grossesses non désirées  dans la société’’.

Procédant à l’ouverture des travaux de cet atelier, Honorable Salvator Bigirimana, qui avait représenté le Président du Sénat, a fait savoir que cette Chambre haute du Parlement est préoccupée par la situation des cas de grossesses en milieux scolaires étant donné que l’école est le berceau du leadership et la source du développement socio-économique d’un pays. ‘‘Il est impératif de protéger l’éducation des enfants’’, a-t-il renchéri.

P2

Il a également indiqué que les conséquences liées aux grossesses infantiles rendent la société très misérable et finissent par la détruire, d’où le Sénat burundais veut qu’il n’y ait plus de grossesses non désirées dans les établissements scolaires en 2018.

Lors des exposés sur différents thèmes, les sénateurs ont largement expliqué, par approche participative, de façon à faire mieux comprendre à la jeunesse comment lutter contre les grossesses en milieux scolaires.

???????????????????????????????

Au terme de cet atelier, les sénateurs ont formulé quelques recommandations pouvant contribuer à la lutte contre ce fléau, notamment la mise en place du comité de suivi qui va soumettre le rapport aux sénateurs vis-à-vis de l’état des lieux des grossesses et mariages en milieux scolaires. 

Ils ont aussi exhorté les participants à changer de comportement, vulgariser les enseignements reçus aux autres élèves et travailler en synergie (parents, enseignants et élèves) en vue de juguler cette mauvaise mentalité.

???????????????????????????????

 

      

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*