Le Sénat organise des ateliers de sensibilisation sur la lutte contre les grossesses non désirées et les mariages précoces en communes Vugizo et Kayogoro

1

En dates du 20 au 21 avril 2017, le Sénat a organisé des ateliers de sensibilisation sur la lutte contre les grossesses non désirées et les mariages précoces en milieux scolaires, respectivement en communes Vugizo et Kayogoro de la province Makamba.

Les travaux de ces ateliers ont été ouverts par le sénateur Jean Pierre Ndayahundwa, Président de la Commission permanente ayant les questions du genre dans ses attributions, dans les deux communes.

Dans ces ateliers, quatre sous thèmes ont retenu l'attention des participants, en l'occurrence les droits de l'enfant, confiance en soi et notion de leadership, la prévention et la lutte contre des grossesses précoces et les conséquences de ces dernières.

2

Honorable Ndayahundwa a fait savoir que ces ateliers venaient répondre aux désidératas que la population a exprimés lors des descentes que le Président du Sénat a effectuées dans toutes les communes du pays.

Il a indiqué que les causes de ces grossesses sont dues parfois à la pauvreté des parents qui manquent de l'argent pour acheter le matériel scolaire de leurs enfants, des enseignants corrompus par des filles pour avoir des points, etc.

Honorable Ndayahundwa a conseillé les élèves de bien se comporter pour préparer leur avenir et celui du pays.

Dans leurs exposés, les sénatrices ont également conseillé les jeunes filles de lutter contre les grossesses précoces car ces dernières présentent des conséquences néfastes en l'occurrence l'abandon scolaire, la mort pendant l'accouchement, la maladie du SIDA, etc.

Elles ont demandé aux jeunes filles d'avoir la maîtrise de soi et ne pas céder à ceux qui les trompent, de continuer leurs études, attendre de se marier dès qu'elles auront des diplômes et atteint l'âge de la maturité.

Il a été demandé également aux professeurs d'éviter la débauche avec les jeunes filles qu'ils enseignent; prévoir, en classe, une séance d'explications des méfaits des grossesses précoces et servir de modèles aux éduqués.

Les sénatrices ont aussi invité les parents à suivre de près l'éducation de leurs enfants et échanger sur des questions liées à la sexualité.

Dans leurs doléances, les participants ont demandé au Gouvernement de mettre en place une loi punissant une fille engrossée alors qu'elle est encore au banc de l'école, un enseignant ou un élève qui l'engrosse.

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*