Compte rendu synthétique de la séance plénière du 24 mars 2017 relative à l’approbation des nominations aux postes de haut commandement de la Police Nationale du Burundi et de la Force de Défense Nationale du Burundi

L’an deux mille dix-sept, le vingt-quatrième jour du mois de mars, les sénateurs se sont réunis en l’hémicycle du Sénat sous la houlette de l’Honorable Deuxième Vice-Président du Sénat pour procéder à l’approbation des nominations aux postes de haut commandement de la Police Nationale du Burundi et de la Force de Défense Nationale du Burundi. La séance qui a débuté à 9 heures 10 minutes a vu la participation de 32 sénateurs ainsi que deux représentants du Gouvernement, à savoir le Ministre de la Sécurité Publique le Commissaire de Police Principal Chef, Alain Guillaume BUNYONI et celui de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, Monsieur Emmanuel NTAHOMVUKIYE.

Après une prière, le Président de la séance a souhaité la bienvenue dans l’hémicycle  aux deux membres  du Gouvernement et a indiqué à l’auguste assemblée l’ordre du jour de la séance qui portait sur la saisine par Son Excellence le Président de la République à propos des nominations aux postes cités ci-avant.

Il a invité tour  à tour les deux Ministres à passer à la tribune pour présenter l’exposé de motifs de ces nominations ainsi que les Curricula Vitae des différents candidats.

C’est le Ministre de la Sécurité Publique qui a pris la parole en premier lieu. Le Ministre de la Défense nationale et des Anciens Combattants est venu ensuite. Les deux Ministres ont fait savoir que le motif de la saisine du Sénat pour approbation des nominations  à la tête de la Police Nationale et de la Force de Défense Nationale du Burundi procède de la volonté du Gouvernement de se conformer à la Constitution de la République du Burundi et aux deux lois organiques  du 20 février 2017 régissant respectivement la Police Nationale du Burundi et la Force Nationale du Burundi.

Ils ont expliqué cependant que sauf la dénomination des postes, les personnes qui les occupaient n’ont pas changé.

Pour la Police Nationale du Burundi, le titre de  « Directeur Général de la PNB » devient désormais « Inspecteur Général » de la Police Nationale du Burundi  tandis que le « Directeur Général Adjoint » devient « Inspecteur Général Adjoint » de la Police Nationale du Burundi. Les candidats proposés sont respectivement, le Commissaire de Police Principal André NDAYAMBAJE (Un Tutsi) originaire de la Province de Rumonge et le Commissaire de Police Principal Godefroid BIZIMANA (Un Hutu) originaire de la Province de Cibitoke.

Concernant le Haut Commandement de la FDN, le titre de « Chef d’Etat Major Général de la Force de Défense Nationale » devient « Chef de la Force de Défense Nationale du Burundi (CFDNB) tandis que son adjoint portera désormais le titre de Chef Adjoint de la Force de Défense nationale du Burundi (CFDNB).

Il s’agit respectivement du Lieutenant Général Prime NIYONGABO et du Général Major Joseph NDAYISHIMIYE ; tous deux occupaient les postes de Chef d’Etat Major Général de la FDN et Chef d’Etat Major Général Adjoint de la FDN. Le premier est un Hutu originaire de la Province de Muramvya tandis que le second est un Tutsi originaire de la Province de Bururi.

Après le dépouillement du vote secret,  les quatre candidats ont été approuvés à l’unanimité par les trente- huit (38) sénateurs votants.

Avant de clôturer les travaux de la séance, l’Honorable Deuxième Vice-Président du Sénat a félicité les deux Représentants du Gouvernement et les sénateurs pour le travail accompli.

Au titre des divers le Président de la séance a informé les sénateurs que le départ pour la retraite qui se déroulera à Bukirasazi en Province GITEGA est fixé au dimanche le 26 mars à 14 heures 30 minutes au siège du Sénat où les bus les attendront.

Les sénateurs ont également exprimé le souhait  que les délais prévus par la Mairie de Bujumbura et l’Office Burundais des Recettes (OBR) pour la déclaration de l’Impôt foncier et locatif soient rallongés d’un mois pour permettre à tous les contribuables de s’acquitter aisément de leur devoir civique.

La séance a été clôturée à 10 heures 05 minutes par une prière.

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*