Le 2ème Vice-président du Sénat réunit les représentants de la population de la province Ruyigi

p1

Honorable Anicet Niyongabo, 2ème Vice-président du Sénat, a tenu une réunion à l’intention des élus locaux, chefs de services et acteurs sociaux de la province Ruyigi, au chef lieu de cette province, le jeudi 24 novembre 2016. Cette réunion a pour objectif d’échanger avec ces représentants de la population sur les questions liées notamment au développement socio-économique et sécuritaire.

Prenaient part également à cette rencontre les sénateurs élus dans cette circonscription; le gouverneur de la province Ruyigi, Monsieur Hassan Habdallah et l’administrateur de la commune Ruyigi, Monsieur Dieudonné Citegetse.

p2

Le gouverneur de la province Ruyigi a, de prime à bord, indiqué que cette province est paisible et que les comités mixtes de sécurité sont à l’œuvre. Il a dit que la population vaque normalement à ses travaux de développement communautaire, en témoignent la construction des stades des communes Gisuru, Kinyinya et Butaganzwa ainsi que l’Université de l’Eglise Pentecôte de Ruyigi.

Monsieur Habdallah  a, à cette occasion, interpellé les refugiés burundais vivant en République Unie de Tanzanie et au Rwanda à regagner leur chère patrie.

Prenant la parole, le 2ème Vice-président du Sénat est revenu sur la situation politico-sécuritaire qui a caractérisé le Burundi au cours de l’année 2015 où certains détracteurs de la paix ont tenté de déstabiliser le pays mais en vain. Il a alors salué la sérénité et le comportement responsable de la population de Ruyigi pendant cette période.   

p3

Au cours de cette réunion,  le 2ème Vice-président du Sénat a interpellé les habitants de Ruyigi à continuer à s'atteler aux travaux de développement communautaire, renforcer les comités mixtes de sécurité, consolider la paix et la sécurité, faire l'épargne familial, promouvoir les écoles techniques et de métiers.

Honorable Niyongabo les a aussi exhortés  à lutter contre l'analphabétisme, juguler l'abandon scolaire, pratiquer le planning familial, protéger l'environnement, combattre le concubinage, lutter contre les boissons prohibées, éviter les grossesses non désirées et précoces, promouvoir le sport et la culture, faire l'hygiène, et bien d'autres.

Dans leurs interventions, les participants ont évoqué entre autre les questions relatives au rapatriement des refugiés burundais vivant en République Unie de Tanzanie et au Rwanda; à la mise en place d’une loi réprimant la commercialisation et la consommation des boissons prohibées; l’octroi des microcrédits à la population; l’enquête sénatoriale sur les équilibres ethniques, régionales et de genre, etc.

En ce qui concerne la question du rapatriement, Hon. Niyongabo a indiqué que des démarches y relatives ont été déjà entreprises et vont bon train pour pallier à cette question. S’agissant des boissons prohibées, il a rappelé qu’une loi en la matière existe déjà et qu’il faut l’appliquer rigoureusement pour bannir cette mauvaise mentalité. ‘‘Ces boissons présentent des effets nocifs à l’organisme, causent l’insécurité dans la société et génèrent la pauvreté au sein des familles’’, a-t-il renchéri.

Pour les microcrédits, le 2ème Vice-président du Sénat a fait savoir qu’il faut les contracter auprès des micro-finances ou alors dans les banques selon le besoin.

Quant à l’enquête sénatoriale, il a dit que c’est l’une de ses missions dévolues et prévues dans les Accords d’Arusha. Il a, à cet égard, rassuré que le Sénat ne ménagera aucun effort pour faire respecter ces équilibres.

p4

Au terme de cette réunion, Honorable Anicet Niyongabo a visité l’Université de l’Eglise Pentecôte en cours de construction, au chef lieu de cette province.

p5

 

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Autres articles