Clôture des rencontres organisées dans toutes les communes par le Président du Sénat

1-rev

Le Président du Sénat, Honorable Révérien Ndikuriyo, en compagnie de son 1er Vice-président, Honorable Spès-Caritas Njebarikanuye, a procédé, le vendredi 28 octobre 2016, au chef lieu de la province Gitega, Grand Séminaire Jean-Paul II, à la clôture des séances de mobilisation au développement du pays, les séances qu’il a menées dans les 119 communes du pays.

Le thème central de clôture de ces séances s’articulait sur ‘‘La sauvegarde de la paix et la sécurité, socle du développement durable’’.

Prenaient part aussi à ces cérémonies de clôture les parlementaires, certains ministres et représentants des ministères, les gouverneurs de provinces, les administrateurs communaux, les représentants des corps de défense et de sécurité ainsi que ceux des confessions religieuses.

Avant la clôture de ces rencontres, les participants à cette séance finale ont suivi quatre exposés sur quatre thèmes différents à savoir: la consommation des boissons prohibées, l’importance de l’école fondamentale dans le système éducatif au Burundi, la protection de l’environnement, le concubinage et les grossesses non désirées.

Ces thèmes ont été choisis car ils ont été soulevés dans toutes les communes comme étant les facteurs de perturbation de la paix et la sécurité.

Le premier thème développé par le directeur général de la formation patriotique, Madame Jeanne d’Arc Nzohabonayo, concernait ‘la consommation des boissons prohibées’. Mme Nzohabonayo a demandé aux participants de continuer à combattre ces boissons car elles handicapent le développement du pays et affectent la santé des consommateurs.

2-partic-ministres

Le deuxième thème était centré sur ‘l’importance de l’Ecole fondamentale dans le système éducatif au Burundi’. La directrice générale de l’école fondamentale, Madame Malysie Hatungimana, a dit que l’école fondamentale offre des avantages aux enfants car à la fin du premier cycle, les enfants peuvent déjà se débrouiller grâce aux connaissances acquises.

Le ministre de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Mme Janvière Ndirahisha, a appuyé cette présentation en disant que les défis à l’école fondamentale ne manquent pas mais que ces défis vont bientôt trouver des solutions car, bientôt, un don d’appui à l’éducation sera mis en place et permettra au ministère d’avoir des moyens nécessaires pour faire face aux problèmes d’équipement dans les écoles techniques.

3-partic1

Le troisième exposé  portait sur ‘la protection de l’environnement’ et a été développé par le directeur de l’environnement, Monsieur Polisi Alphonse. Par projection d’un film documentaire, les participants ont été profondément touchés par l’état de la dégradation de l’environnement au Burundi, une menace réelle pour l’avenir du pays. A cet effet, on a constaté que des mesures urgentes devraient être prises et qu’il revient aux administratifs, chacun dans sa localité d’agir pour sauver ce qui reste à sauver pour mettre en œuvre la politique nationale de l’environnement.

Enfin, le quatrième et dernier exposé touchait ‘le concubinage et les grossesses non désirées’ qui sont les facteurs importants dans l’accroissement de la démographie. Le Dr Djuma Ndereye, directeur des programmes de la santé et de la reproduction, a dit que le rythme accéléré de la croissance démographique constitue un frein au développement du pays. Il a alors demandé aux administratifs de sensibiliser la population à la limitation des naissances.

4-photo-famille

Les ministres présents et les assistants des ministres ont tour à tour pris la parole pour s’adresser aux administratifs de transmettre le message. Quant au représentant du ministre de l’intérieur, il a appelé ces administratifs au niveau des provinces et communes à mobiliser leurs administrés pour qu’ils viennent en aide aux populations des communes de Kirundo frappées par la famine.

Au nom des participants, l’administrateur communal de Gashikanwa, Mme Jeanne Françoise Ndayiragije, a remercié le Président du Sénat pour les visites effectuées dans toutes les communes et les conseils prodigués. Elle a demandé au Président du Sénat de revisiter ces communes pour voir si les conseils donnés ont été suivis.  

Dans son discours de clôture, le Président du Sénat a dit qu’au début de la législature quand il a commencé ces descentes, certains coins du pays étaient confrontés à l’insécurité et que les élus ne pouvaient pas croiser les bras. Honorable Révérien Ndikuriyo s’est alors réjoui car la paix est revenue.

Il a remercié la population pour les efforts fournis dans le maintien de la paix et la sécurité étant donné qu’au cours de l’année passée certaines communes étaient frappées par l’insécurité. Le Président du Sénat a alors demandé aux administratifs de rester auprès de la population qui a constitué une muraille  pour combattre les fauteurs de troubles.

A cette occasion, un livre condensant tout ce qui a été dit dans toutes les communes a été remis aux gouverneurs de provinces.

Dans l’après-midi de cette même journée, le Président du Sénat en compagnie de son 1er Vice-président et le  ministre de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Mme Janvière Ndirahisha, a assisté au match qui a opposé l’équipe du Lycée technique ‘Christ Roi’ de Gitega à celle de l’ ‘Aigle Noir FC’ de Bujumbura au stade de Gitega. Le match s’est soldé sur un score de 4 à 2 buts, en faveur de l’équipe du Lycée technique ‘Christ Roi’ de Gitega. Après ce match des prix composés d’une Coupe, deux ballons de football et dix cahiers à chaque élève ont été octroyés.  Il a été également une occasion de lancer officiellement un championnat scolaire.    

5-photo-famille1

Le lendemain, 29 octobre 2016, le Président du Sénat a aussi assisté au match de football comptant pour la Primus League, qui a opposé l’équipe ‘Aigle Noir FC’ de Makamba à celle de ‘Ngozi City’ au stade de Gitega. Ce match s’est soldé sur trois buts à zéro en faveur de l’équipe ‘Aigle Noir FC’.

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Autres articles