Le Président du Sénat rencontre les représentants de la population des communes Busiga, Mwumba et Ngozi

busiga-rev

En date du 05 octobre 2016, Honorable Révérien Ndikuriyo, Président du Sénat, accompagné par la sénatrice Charlotte Uwimana élue dans la circonscription de Ngozi, a poursuivi sa tournée respectivement en communes Busiga, Mwumba et Ngozi de la province Ngozi où il a tenu des réunions à l’endroit des élus locaux et représentants des services déconcentrés de ces localités.

Ces réunions avaient pour objectif d’échanger avec ces représentants du peuple et de s’enquérir des désidératas de la population liés au développement, à la situation politique et socio-économique. 

Selon le Conseiller principal du gouverneur de cette province, Monsieur Dieudonné Haboneye, la sécurité est bonne dans cette province. Toutefois,  il a évoqué certains défis qui persistent notamment les cas de vols dans les champs et les ménages, les litiges fonciers, la pratique du concubinage, la consommation des boissons prohibées et le manque d’eau potable dans certaines localités.

busiga-partic

Dans son message, le Président du Sénat a remercié la population de ces communes pour avoir sauvegardé la paix et la sécurité pendant l’année 2015, une période qui n’était pas du tout facile. A cet effet, il l’a encouragée à travailler en étroite collaboration avec les administratifs afin de barrer le passage à quiconque voudrait entrer dans leurs localités pour perturber la sécurité.

Honorable Ndikuriyo a aussi demandé à la population de continuer à s’atteler aux travaux de développement, de limiter les naissances et d’envoyer tous les enfants à l’école car l’instruction reste le pilier de tout développement.

Parmi les questions soumises au Président du Sénat figurent le manque d’eau potable et l’électricité dans certaines localités de la commune Busiga, le chômage des jeunes, la carence des billets de 100 francs au marché de la commune de Ngozi, etc. Les participants à ces réunions ont également soulevé le problème lié à l’octroi du permis de conduire biométrique et ont demandé la décentralisation de ce service pour leur faciliter la distance.

mwumba-partic

Quant à la commune Mwumba, le problème particulier présenté est celui de la sous-colline Sabanerwa qui se retrouve actuellement du côté rwandais suite à la rivière Kanyaru qui sépare le Burundi et le Rwanda qui a dévié vers le Burundi.

L’administrateur de la commune Mwumba, Monsieur Emmanuel Ndayizeye, a indiqué que très récemment un groupe de rwandais soutenu par l’armée rwandaise est venu piller à cette sous-colline. Mais, du côté burundais, les habitants se sont retenus car ils doutaient de leur intention, a ajouté l’administrateur de Mwumba.

Le Président du Sénat a, quant à lui, remercié cette population de Mwumba pour cet esprit de retenu et a signalé que le problème entre le Burundi et son voisin est déjà connu par tous et est actuellement dans les mains des autorités de la sous-région.

Honorable Ndikuriyo a promis aux participants que leurs doléances seront transmises aux instances habilitées. Néanmoins, il les a appelés à ne pas toujours vouloir dépendre des aides étrangères, mais qu’il faut plutôt changer de mentalité pour se développer eux-mêmes.

ngozi-partic

Il leur a proposé le développement des métiers car ceux-ci vont les aider dans l’avenir. Le Président du Sénat leur a fait savoir que tout cela sera possible si la paix et la sécurité sont maintenues. Il les a alors invités à la bonne cohabitation tout en écoutant pas les rapports biaisés qui sont souvent sortis pour ternir l’image du pays. Enfin, il les a invités à abandonner le concubinage, faire l’épargne familiale et l’hygiène, protéger l’environnement et promouvoir le sport.

Dans le cadre des rencontres pareilles, Honorable Révérien Ndikuriyo a déjà visité 118 communes et ne reste que celle de Gitega.

       

 

 

 

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*