Le Deuxième Vice-Président du Sénat s’entretient avec la population de Ruteme et Butwe des communes Bugarama et Matana

20160616_145336

En dates du 17 et 18 juin 2016, le 2ème Vice-Président du Sénat, Honorable Anicet Niyongabo s’est entretenu respectivement avec la population des collines Ruteme et Butwe des communes Bugarama et Matana des provinces Bujumbura et Bururi. L’objet de cette rencontre était d’échanger sur les domaines en rapport avec la sécurité et le développement.  

Dans son discours lors de ces rencontres, le 2ème Vice-Président du Sénat a indiqué qu’il s’était rendu dans ces localités pour se rendre compte des problèmes de la population afin de l’aider à trouver des solutions. Il a remercié la population de Ruteme et Butwe pour avoir préservé la paix et la sécurité et l’a encouragé à continuer de travailler en synergie avec l’administration, les instances judiciaires ainsi que les forces de l’ordre.

Commentant sur ceux qui perturbent la paix prétextant qu’ils contestent le 3ème mandat du Président de la République, il a rappelé que tout différend politique doit se dénouer conformément à la loi ou par un dialogue. Honorable Niyongabo a également indiqué que pour trouver la solution au problème politique en cours, un dialogue interburundais a été déjà organisé pour que tout burundais fournisse des avis pouvant contribuer au renforcement de la bonne gouvernance.  

Le deuxième Vice-President du Sénat a vivement condamné les politiciens qui ont incité les jeunes à abandonner les études alors que leurs enfants poursuivent leurs études dans des écoles de renommée de Bujumbura ou des pays développés. Il a profité de cette opportunité pour encourager la jeunesse d’aimer et fréquenter l’enseignement technique qui leur permettra de se créer de l’emploi à la fin de leurs études.

20160616_142940

A propos du bien-être dans les ménages, Honorable Niyongabo a beaucoup insisté sur l’autosuffisance et a interpellé la population de Ruteme et Butwe de ne pas compter sur l’aide de l’extérieur. Ainsi, il a exhorté à tout un chacun d’être créatif, d’initier des projets générateurs de revenus, de ne pas gaspiller la récolte et de s’adonner aux travaux de développement.

Au niveau global, il a interpelé la population de pratiquer l’agriculture et l’élevage moderne, protéger l’environnement, promouvoir l’enseignement des métiers, préserver la culture burundaise, limiter les naissances, se préoccuper de l’éducation des enfants, combattre les rumeurs, lutter contre l’ivresse, combattre les abandons scolaires et participer massivement aux travaux de développement communautaires en vue de construire des infrastructures sociales.

Dans ses doléances, la population de la zone Ruteme a émis des souhaits de :

  • réhabiliter de l’école fondamentale ;
  • désenclaver la zone Ruteme en traçant la route Magara-Gahuni-Ruteme ;
  • aménager des pépinières pour la culture de thé ; 
  • créer une usine pour produire le jus de maracuja ;
  • octroyer des terres aux Batwa ;
  • développer la culture du blé et des fruits ;
  • recevoir des insecticides pour traiter la maladie qui attaque les eucalyptus ;
  • bénéficier des adductions d’eau potable ;
  • délimiter la commune Bugarama ;
  • créer un service foncier communal.

A Butwe, la population voudrait avoir :

  • des adductions d’eau ;
  • une école fondamentale ;
  • un centre de santé.

 

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*