Le 2ème Vice-Président du Sénat rencontre les élus locaux et représentants des services déconcentrés de la commune Bururi

1

En date du 10 juin 2016, le 2ème Vice-Président du Sénat, Honorable Anicet Niyongabo a rencontré les élus locaux et représentants des services déconcentrés de la commune Bururi.  L’objet de cette rencontre était d’échanger sur les domaines en rapport avec la sécurité, le développement, l’éducation et la santé.  

Dans son mot d’accueil, le conseiller principal du gouverneur de la province Bururi, Monsieur Claude Nsengiyumva a fait savoir que la sécurité est généralement bonne. En conséquence, la population vaque aux activités de développement. Néanmoins, il a rappelé l’insécurité qui a caractérisé, en 2015, les communes Mugamba et Matana où il y a eu insurrection contre le troisième mandat du Président de la République.

Parmi les sources d’insécurité, Monsieur Nsengiyumva a aussi signalé la présence d’un groupe détenant illégalement des armes en commune Mugamba, la consommation des boissons prohibées,  des cas de vols, les pluies diluviennes qui ont détruit des champs et des maisons.

Le conseiller principal du gouverneur a remercié les autorités du Sénat qui n’ont ménagé aucun effort dans le travail de ramener la paix dans cette circonscription.  

2

En terminant son propos, Il a sollicité un appui de la part du Sénat dans les travaux de développement communautaire notamment la construction des écoles techniques.     

Prenant la parole, le 2ème Vice-Président du Sénat a indiqué qu’il s’était rendu dans cette commune dans le but de se rendre compte des problèmes de la population afin de l’aider à trouver des solutions.

Hon. Niyongabo a rappelé que les institutions émanant des élections de 2015 sont au service de la nation. Dans le cadre de résoudre pacifiquement les conflits, Il a également indiqué qu’un dialogue interburundais a été déjà organisé. Ainsi, il a profité de cette occasion pour inviter la population à y répondre et fournir des avis pouvant contribuer au renforcement de la bonne gouvernance.  

Le 2ème Vice-Président du Sénat a remercié la population de cette province pour avoir préservé la paix et la sécurité qui sont la source du développement durable. «Il faut continuer à les renforcer car aucune activité ne peut être réalisée sans la paix et la sécurité », a-t-il martelé.

Se basant sur la contestation du 3ème mandat du Président de la République, il a fait un clin d’œil à la population en lui rappelant que la résolution d’un différend politique doit se faire conformément à la loi ou par un dialogue.

Hon. Niyongabo a condamné certains politiciens ayant incité les jeunes à abandonner les études et a conseillé les élèves de regagner le chemin de l’école étant donné que les terres cultivables sont devenues exigües suite à l’explosion démographique. « Aucune personne ne peut prétendre occuper un poste politique sans avoir étudié », a-t-il insisté.  Il a conseillé les jeunes de faire des écoles techniques pour qu’ils puissent créer, eux-mêmes de l’emploi, à la fin de leurs études. Il a invité les parents et enseignants à suivre de près l’éducation des élèves pour qu’ils arrêtent d’abandonner l’école et que la province Bururi ne soit pas classée parmi les dernières dans les examens organisés à l’échelle nationale.

En vue de renforcer la paix et la sécurité, il a recommandé à ceux qui détiennent illégalement les armes de les remettre et que la population doit combattre les rumeurs, travailler en synergie avec l’administration, les instances judiciaires ainsi que les forces de l’ordre.

Hon. Niyongabo a interpelé la population de lutter contre la fraude dans le commerce, payer des impôts, s’atteler aux activités de développement de leurs ménages et ceux d’intérêt public en l’occurrence la construction des écoles, des centres de santé, etc. « Le gouvernement interviendra dans la réalisation des travaux qui demandent beaucoup de moyens dont vous ne disposez pas », a-t-il souligné. Il a ajouté que tout développement doit se baser sur la culture.

Il a aussi conseillé l’élite de cette circonscription de contribuer à l’élaboration des projets de développement pour que les 500 millions de francs burundais, accordés annuellement à chaque commune par le gouvernement, ne tombent pas en annulation.

Le 2ème Vice-Président du Sénat a recommandé à la population de protéger l’environnement en plantant des arbres et en creusant des courbes de niveau afin de lutter contre les intempéries climatiques.

Dans ses doléances, la population de la commune Bururi voudrait :

  • La réhabilitation de la route qui lie la colline Gasanda et le chef-lieu de la commune Bururi
  • Des machines (tracteurs) pour réhabiliter les routes du centre-ville de la province ;
  • Des tôles et du ciment pour 67 salles de classe en chantier ;
  • Des semences sélectionnées (haricot, maïs, pomme de terre, etc.) ;
  • La mise en place des clubs scolaires pour faire face aux cas d’abandons dans les écoles ;
  • Des ordinateurs pour les écoles.

 

 

 

 

 

 

     

 

  

  

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*