Le 1er Vice-président du Sénat rencontre les élus locaux et acteurs sociaux des communes Gisuru, Buhiga et Bubanza

p11

En  dates du 24 au 28 mai 2016, le Premier Vice-président du Sénat, Honorable Spès-Caritas Njebarikanuye, a tenu des réunions à l’intention des élus locaux, des administratifs à la base, des représentants des corps de défense et de sécurité, des confessions religieuses et des chefs de services des communes Gisuru, Buhiga et Bubanza, respectivement des provinces Ruyigi, Karusi et Bubanza.

L’objectif de ces rencontres était d’échanger avec eux sur le maintien de la paix et la sécurité, la protection de l’environnement, le développement communautaire ainsi que la bonne gouvernance.

A propos du maintien de la paix et la sécurité, les autorités des communes visitées ainsi que leurs gouverneurs de provinces ont signalé que la sécurité était globalement bonne dans ces circonscriptions et que la population vaquait aisément aux activités de développement.

Dans son allocution, le Premier Vice-président du Sénat a remercié la population de ces circonscriptions pour avoir préservé la paix et la sécurité surtout en 2015 au moment où il y avait une insurrection contre le troisième mandat du Président de la République dans certains quartiers de la Mairie de Bujumbura et le jour de la tentative du coup d’Etat manqué en date du 13 mai 2015.

p13

S’agissant de la protection de l’environnement, Honorable Njebarikanuye a interpellé tout un chacun à contribuer à la protection de l’environnement en plantant des arbres sur les collines, en traçant les courbes de niveau et en luttant contre les feux de brousse.

Au sujet du développement inclusif, le Premier Vice-président du Sénat a demandé à la population de ces communes de continuer à vaquer aux activités de développement et d’éviter la délinquance et la mendicité. Elle l’a mis en garde de ne pas toujours compter sur l’aide extérieure qui parfois vient tardivement ou peut être accordée par ceux qui veulent mettre en péril la souveraineté du pays.

Entamant le point concernant la bonne gouvernance, Honorable Njebarikanuye a vivement condamné la corruption qui s’observe dans certains secteurs de la vie des communes et a signalé qu’il n’y a plus de place aux corrompus et corrupteurs au Burundi. Elle a saisi de cette occasion pour inciter tout citoyen à payer la taxe à l’OBR conformément à la loi en vigueur.

Parmi les questions soulevées par les participants, il y a notamment le besoin des téléphones mobiles pour les élus collinaires, le retard dans la construction des écoles de métiers pour les enfants qui vont récemment terminer les études de l’école fondamentale, le concubinage qui menace les ménages, la non-transparence dans l’octroi des marchés pour construire des infrastructures communales ainsi que la consommation des boissons prohibées.

Répondant à ces préoccupations et plus précisément à propos de l’école fondamentale, Hon. Njebarikanuye a expliqué que ce type d’enseignement est venu à point nommé pour répondre aux besoins des enfants qui n’ont pas réussi à poursuivre l’enseignement secondaire, ce qui leur permet d’acquérir des connaissances ayant trait aux métiers. Elle a aussi insisté pour que les parents suivent de près l’éducation de leurs enfants en vue de préparer leur bon avenir. Aux chefs collinaires, elle leur a demandé de s’occuper de cette question pour éviter des cas d’abandons scolaires qui s’observent souvent dans ces provinces.

p14

Concernant l’octroi des marchés aux soumissionnaires pour construire des infrastructures sociales, elle a conseillé aux administratifs communaux de former les commerçants locaux qui désirent soumissionner pour qu’eux aussi puissent gagner ces marchés. Hon. Njebarikanuye a vivement condamné toute forme de corruption pouvant se glisser dans l’attribution des marchés.

A ceux qui pratiquent la polygamie et le concubinage, le Premier Vice-président du Sénat a mis en garde les autorités collinaires et communales pour que cette pratique cesse dans l’immédiat.

Lors de ces rencontres, Hon. Njebarikanuye a sensibilisé pour que chaque adulte ouvre un compte dans une micro-finance ou une banque plus proche de chez lui.

Au terme de chaque rencontre, le Premier Vice-président du Sénat effectuait des travaux communautaires et octroyait des tôles et des vivres destinés aux personnes vulnérables.

 

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Autres articles