Le Président du Sénat tient des rencontres à l’intention des élus locaux et représentants des services déconcentrés de toutes les communes de la province Kirundo

Kirundo

Le Président du Sénat, Honorable Révérien Ndikuriyo a rencontré les élus locaux et représentants des services déconcentrés des communes Bwambarangwe, Gitobe, Vumbi, Busoni, Bugabira, Ntega et Kirundo en province Kirundo en dates du 25 au 27 mai 2016. L’objet de ces rencontres était d’échanger sur le renforcement de la paix et la sécurité ainsi que le développement de ces communes.

En accueillant les visiteurs, le gouverneur de la province Kirundo, Monsieur Melchior Mbahonankwa a fait savoir que la paix et la sécurité règnent dans cette circonscription et que, par conséquent, la population vaque normalement aux activités de développement.

Parmi les causes d’insécurité, Monsieur Mbahonankwa a signalé des mariages illégaux, des cas de vols dans les champs, beaucoup d’élèves qui abandonnent l’école, etc. Il a également noté que la malaria est fréquente dans cette circonscription.

Le Président du Sénat a, quant à lui, remercié la population de cette province pour avoir préservé la paix et la sécurité (source du développement durable) en 2015 au moment où il y avait insurrection contre le troisième mandat du Président de la République sur une petite portion du territoire national, surtout dans certains quartiers de la Mairie de Bujumbura.

Hon. Ndikuriyo a rappelé que depuis 1960, quelques politiciens ont une mauvaise habitude de faire du désordre avant et après les élections. En effet, ils perturbent la paix et la sécurité afin d’en empêcher le déroulement et ne veulent pas les institutions qui en émanent. Ainsi, en guise d’exemple, Hon. Ndikuriyo a signalé qu’après les élections de 1961, les malfaiteurs ont assassiné le Prince Louis Rwagasore, héro de l’indépendance; le Président de la République démocratiquement élu au mois de juin 1993, Monsieur Melchior Ndandaye a été tué, trois mois plus tard.

Le Président du Sénat a profité de cette occasion pour conseiller ces politiciens de répondre aux élections, respecter le verdict des urnes et a invité la population à se plaindre devant la justice afin de résoudre pacifiquement les différends.

Il a interpellé la population de continuer à renforcer la sécurité, s’atteler aux travaux de développement et planter beaucoup d’arbres pour lutter contre la sécheresse. « Il ne faut pas attendre l’aide de l’extérieur », a-t- il martelé.

Hon. Ndikuriyo a recommandé aux conseillers communaux de bien planifier des projets de développement et ne pas malverser les 500 millions de francs burundais que le gouvernement octroie à chaque commune par an, en évitant la corruption dans l’attribution des marchés. « Le Gouvernement vous soutiendra dans les projets qui demandent beaucoup de moyens dont vous ne disposez pas », a-t-il souligné.

Le Président du Sénat a exhorté la population de ne pas consommer les boissons prohibées, éviter le concubinage, combattre la fraude dans le commerce, protéger l’environnement, promouvoir l’hygiène pour éviter des maladies liées à la saleté et d’épargner de l’argent dans des banques pour préparer leur avenir.

Il a invité tous les parents et administratifs à user de leur pouvoir pour faire face aux cas d’abandons scolaires qui sont fréquents dans ces communes. « Il faut changer de mentalité en sensibilisant vos enfants de faire des écoles techniques pour qu’ils puissent créer, eux-mêmes, de l’emploi à la fin de leurs études », a-t-il souligné.

Pour pouvoir résoudre le problème lié au manque d’électricité, le Président du Sénat a précisé que 40 millions ont été budgétisés par le gouvernement afin  d’électrifier la province Kirundo.

Chaque fois, avant de mettre fin à ces réunions, Hon. Ndikuriyo conseillait les habitants de cette province de pratiquer le sport car ce dernier est bon pour la santé, favorise des rencontres sociales et peut être la source du développement matériel.

Dans ses préoccupations, la population de la province Kirundo souhaite qu’il y ait :

  • L’augmentation des adductions d’eau potable ;
  • Du courant électrique ;
  • La multiplication des écoles secondaires préparant les élèves à faire des études universitaires ;
  • L’asphaltage de la route joignant la province Kirundo et la Tanzanie ;
  • La reprise des travaux d’aménagement du marais de Kabuyenge, en commune Bwambarangwe, ayant été suspendus, afin que la population puisse cultiver du riz ;
  • L’augmentation de la puissance de l’émetteur de la Radio Télévision Nationale dans le Nord du Pays afin que les émissions puissent être diffusées ;
  • La réhabilitation de certaines infrastructures routières ;
  • La mise en place des écoles pour l’alphabétisation des adultes ;
  • Les frais de communication et moyens de déplacement pour les chefs collinaires ;
  • Les ballons de football pour jeunes ;
  • La perception de l’argent par des personnes ayant vendu le café dans les sociétés privées qui ont tardé le paiement ;
  •  La mise en place d’une loi régissant les finances communales ;
  • Des aides aux burundais chassés, ces derniers temps, par le Rwanda ;
  • Des hôpitaux de district en communes Vumbi et Ntega ;
  • Des aides aux habitants dont les maisons ont été détruites par les pluies diluviennes.

 

 

   

   

 

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*