Le Président du Sénat rencontre les élus locaux et acteurs sociaux des communes Gisagara, Cendajuru, Mishiha et Kigamba

Prés

En vue de s’enquérir des différentes préoccupations de la population liées au développement, à la situation politique et socio-économique, le Président du Sénat, Honorable Révérien Ndikuriyo, a rencontré les élus locaux et acteurs sociaux des communes Gisagara, Cendajuru, Mishiha et Kigamba de la province Cankuzo, les 9 et 10 mars 2016, aux chefs lieux de ces communes.

Selon le gouverneur de cette province, Monsieur Désiré Njiji, la sécurité est relativement bonne même si des défis persistent. Parmi ces derniers, il a signalé les cas de vols dans les champs et les ménages suite à une faible production agricole causée par des pluies diluviennes qui ont endommagé les champs de cultures récemment.

M. Njiji a aussi évoqué la consommation des boissons prohibées qui a déjà causé la disparition des vies humaines. Ainsi, il a informé que l’administration et les forces de l’ordre sont à l’œuvre pour combattre ces boissons et que les résultats positifs sont déjà mesurables.

???????????????????????????????

Les participants à ces assises ont fait savoir que leurs communes font face à des routes qui sont en état critique, ce qui cause problème aux personnes qui se déplacent surtout les malades. D’autres difficultés soulevées sont entre autres le manque d’électrification et d’eau potable. Malgré tous ces problèmes, la population de ces communes est à l’œuvre pour le développement communautaire en construisant les écoles et centres de santé même si elle fait face au manque du matériel notamment le ciment.

Dans son message, le Président du Sénat a remercié la population de Cankuzo pour avoir sauvegardé la paix et la sécurité pendant l’année 2015, une période qui n’était pas du tout facile. A cet égard, il l’a encouragée à travailler en étroite collaboration avec les administratifs afin de barrer le passage à quiconque voudrait entrer dans leurs localités pour perturber la sécurité. ‘‘Le rôle des chefs de collines dans ce travail doit être de premier plan’’, a-t-il renchéri.

Hon. Ndikuriyo a aussi demandé à la population de continuer à s’atteler aux travaux de développement, de limiter les naissances et d’envoyer tous les enfants à l’école car l’instruction reste le pilier de tout développement.

Dans ces communes, le constat est qu’il y a un relâchement quasi généralisé par rapport à l’éducation familiale de ces enfants. A cet effet, le Président du Sénat a invité les parents à redoubler d’effort en incitant leurs enfants à l’amour du travail.

Les principales préoccupations de la population de la commune Mishiha telles que soumises au Président du Sénat sont liées à la carence d’eau potable, le manque d’électrification, la route qui relie cette localité à la Tanzanie qui est en état délabré  et les femmes qui ne sont pas visiblement représentées dans les instances de prise de décisions dans cette commune.

D’autres préoccupations étaient liées au manque du salaire du personnel communal et le Président du Sénat de tranquilliser que cette question sera résolue lorsque la politique de décentralisation administrative sera effective.

partic

En commune Kigamba, le constat est que la sécurité est généralement bonne mais que cette commune connaît aussi des problèmes liés au manque d’infrastructures sociales, à l’insuffisance des salaires pour le personnel de cette commune et que cette dernière enregistre une dette de plus de 50 millions de francs burundais.

Le Président du Sénat a pris bonne note de ces questions qui tiennent à cœur la population de ces communes. Il a, par la suite, appelé les responsables administratifs de ces localités de mobiliser la population à la protection de l’environnement en plantant beaucoup d’arbres pour lutter contre les effets liés aux aléas  climatiques. ‘‘Chaque ménage devrait planter au moins 100 arbres’’, a-t-il précisé.

D’après lui, les mentalités doivent changer pour s’auto-développer. Pour d’autres questions lui soumises, il a indiqué que le grand rôle revient aux conseils communaux et que le gouvernement interviendra pour des projets qui nécessitent beaucoup de moyens.

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Autres articles