Participation d’une délégation du Parlement burundais à la 40ème Session de l’Assemblée Parlementaire ACP et la 30ème Session de l’Assemblée Parlementaire Paritaire ACP-UE

PHOTO 40

La séance plénière de la 40ème Session de l’Assemblée Parlementaire Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP)  qui s’est tenue, le vendredi 4 décembre 2015, à Bruxelles en Belgique, les parlementaires ont d’abord examiné le compte rendu analytique de la 39ème Session de l’Assemblée du 23 septembre 2015.

Le deuxième Vice-président du Sénat en même temps chef de la délégation du Parlement burundais, Honorable Anicet Niyongabo, a profité de la circonstance pour s’exprimer  sur la situation du Burundi. Il a, en outre, apporté des éclaircissements sur certains éléments erronés qui figurent dans une proposition de résolution sur le Burundi  qui allait être examinée.

Dans sa déclaration, il a invité les parlementaires des pays ACP et de l’UE à  se rendre  sur terrain et découvrir eux-mêmes la situation réelle qui prévaut au Burundi.

Après l’intervention du chef de la délégation burundaise, tous ceux qui  ont pris la parole avaient compris et ont, tour à tour, soutenu le contenu du message transmis par la délégation du Parlement burundais. Il s’agit entre autres  des représentants de l’Ethiopie, du Kenya, de la Tanzanie, du Gabon, du  Lesotho, du Cameroun  et  du Tchad.

L’ensemble des pays ACP  a élevé sa voix pour  inviter l’opinion internationale à soutenir le Burundi dans ses efforts de la consolidation de la paix et la démocratie. ‘‘Toutefois, la souveraineté du peuple burundais doit être respectée’’,  ont-ils ajouté.

L’après-midi, la délégation du Parlement burundais a pris part aux travaux des Commissions conjointes (APP) entre le Parlement européen et le Parlement  du Groupe ACP.

Le 2ème Vice-président du Sénat a encore une fois démenti l’hypothèse avancée par un des parlementaires européen qui laissait entendre que le Parlement burundais est monopartite. Tout en s’annonçant  étant de l’opposition,  il a  fait remarquer à l’auguste assemblée que le Parlement burundais est composé de plusieurs groupes politiques à l’instar de lui-même et de certains membres de sa délégation.

Honorable Niyongabo a, enfin, évoqué  un dialogue prévu le 8 décembre 2015 entre une délégation burundaise et l’UE sur l’article 96 de l’Accord de Cotonou.

Mise à part le volet politique, Honorable Agnès Gahwayi qui représentait le Parlement burundais dans les travaux de la Commission conjointe (APP-UE)  de développement économique, des finances et du commerce  a émis le souhait de savoir plus sur le procédé d’évaluation des résultats du Fonds Européen de Développement (FED) et sur la manière de connaître les paramètres qui prouvent que  les bénéficiaires en sont satisfaits.

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*