Le Président du Sénat reçoit en audience respectivement l’Envoyé Spécial Néerlandais pour la Région des Grands Lacs et le Conseiller Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies

DSC05182

Honorable Révérien Ndikuriyo, Président du Sénat, a reçu respectivement l’Envoyé Spécial du Gouvernement Néerlandais pour la Région des Grands Lacs, Monsieur Bengt van Loosdrecht et le Conseiller Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, Monsieur Jamal Benomar, le mercredi 25 novembre 2015.

Les échanges avec l’Envoyé Spécial Néerlandais pour la Région des Grands Lacs étaient focalisés sur la situation politico-sécuritaire qui prévaut au Burundi. Les deux autorités ont apprécié ensemble le comportement responsable et le travail professionnel qui ont caractérisé les corps de défense et de sécurité après le putsch manqué du 13 mai de cette année.

Néanmoins, ils ont déploré la mauvaise  interprétation des messages et des faits vis-à-vis de l’opération de désarmement des personnes qui détiennent illégalement les armes perçue différemment par certains partenaires du Burundi. A cet égard, le Président du Sénat a invité son hôte à faire une plaidoirie auprès de son Gouvernement pour ne pas appliquer des sanctions au Burundi mais plutôt de débloquer les aides en vue d’appuyer le programme de renforcement de la paix et la sécurité.

DSC05189

De plus, Honorable Ndikuriyo lui a demandé de plaider pour appuyer l’opération de désarmement de la population civile et de fournir des appuis technique et financier à la Commission Nationale de Dialogue Inter-burundais (CNDI) afin de faciliter son bon fonctionnement. Les deux personnalités ont réitéré que ce dialogue ne concerne que les burundais eux-mêmes.

Pour l’entretien avec le Conseiller Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, ils ont aussi échangé sur la situation générale qui prévaut au Burundi.

 

 

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Autres articles