Discours de clôture de la Session parlementaire ordinaire de Juin 2015 prononcé par Son Excellence Honorable Réverien Ndikuriyo, Président du Sénat

REVERIEN CLOT SSN JN 15

Bujumbura, le 31 août 2015

Honorable Madame la  Première Vice- Présidente du Sénat,

Honorable Monsieur le Deuxième Vice- Président du Sénat,

Honorables Mesdames, Messieurs les Sénateurs,

Monsieur le Président de la Cour Constitutionnelle,

Monsieur le Président de la Cour des Comptes,

Excellences Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs et Représentants du Corps Diplomatique et Consulaire,

Mesdames, Messieurs les Représentants des Organisations Internationales,

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs ;

  1. Nous avons aujourd’hui le privilège  de présider, dans cet Hémicycle de la Haute Chambre du Parlement,  à cette cérémonie qui met fin aux travaux de la session parlementaire ordinaire de juin 2015, session ouverte sous la quatrième législature et clôturée par le mandat de la cinquième législature qui a débuté le 24 juillet 2015.
  2. Notre propos  s’adresse principalement à Vous,  Honorables Sénateurs, auxquels le peuple burundais a investi toute sa confiance.

Permettez-nous, au nom de la Haute Chambre du Parlement et en notre nom propre, de témoigner notre estime et reconnaissance à l’équipe sortante de sénateurs et en particulier au Bureau du Sénat pour le travail louable accompli pendant la quatrième législature.

  1. Nous saluons nos illustres invités dont la présence dénote l’attachement qu’ils  portent à la Haute Chambre du Parlement et aux valeurs démocratiques.

Nos vifs remerciements vont également à l’endroit des représentants des médias qui tiennent toujours informée la population par la diffusion des ouvrages réalisés par le Sénat.

SNTRS, CLOTURE SSN JN 015

  1. N’est-ce pas aujourd’hui  une occasion propice de saluer la bravoure et l’esprit laborieux du Bureau sortant dont le bilan des prestations est largement positif. Nous reconnaissons son prestige d’avoir rempli avec  honneur et succès les missions lui conférées par la Constitution dans le domaine d’adoption et vote des lois, de contrôle de l’action gouvernementale, d’approbation des nominations et de représentation du peuple. 

Par la même occasion, nous félicitons le personnel administratif  du Sénat qui s’est donné corps et  âme à l’organisation au quotidien du travail parlementaire.

  1. Nous voudrions également saluer le travail important réalisé dans la publication du mémoire de la quatrième législature.

Le document qui vous sera remis très prochainement vous permettra d’avoir une trace et une voie sur laquelle vous pouvez cheminer. 

Nous félicitons les auteurs de cette œuvre pour les efforts fournis et encourageons les générations présentes et futures à se référer à cette pratique de rendre éternelle l’Institution à travers la préservation du patrimoine écrit, car une institution sans histoire finit par s’effacer au fur du temps.

  1. Ce livret retrace l’action menée au cours de la quatrième législature. Aujourd’hui c’est l’heure de porter  un nouveau regard sur ce qui fait la particularité de la Haute Chambre du  Parlement.

Fort de ce regard sur les réalisations au passé proche, nous pouvons commencer notre mission avec confiance et détermination.

  1. Nous interpellons les services administratifs de faire une large diffusion de ce document surtout auprès de nos partenaires qui ont sans doute joué un rôle important dans l’accomplissement des missions de la Haute  Chambre pendant les cinq années écoulées. Nous espérons que les collectivités locales prendront  le relai pour pérenniser les réalisations des élus au niveau des communes.

 

  1. Qu’il nous plaise de féliciter également l’équipe  des Sénateurs avec laquelle nous prestons ensemble depuis le 14 Août 2015. Nous la félicitons pour le travail accompli au cours de ces quelques semaines du mois d’août 2015.

Honorables Sénateurs, Vous avez fait preuve d’engagement en mettant sur pied le texte réglementaire régissant notre institution à savoir le règlement d’ordre intérieur, en élisant  les organes dirigeants du Sénat et en vous répartissant dans les commissions permanentes au sein desquelles vous aurez à débattre de fond en comble sur les questions de représentation du peuple.

  1. Sur ce chapitre des réalisations, permettez – nous de signaler que, dans le cadre des missions dévolues à la Haute Chambre du Parlement, les Honorables Sénateurs ont participé aux cérémonies de prestation de serment de Son Excellence Monsieur Le Président de la République et des membres du gouvernement.

Le Sénat a aussi procédé à l’approbation des candidats aux postes de Premier Vice -Président et de Deuxième Vice –Président de la République ainsi que des Candidats Gouverneurs de Province.

Honorables Sénateurs,

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

  1. Face à des turbulences et aux vents violents  qui ont soufflé de toutes les  directions sur notre pays depuis la fin du mois d’avril 2015, nous félicitons hautement nos prédécesseurs qui ont agi avec clairvoyance et sagesse.

Certes, « la beauté et la force d’une cause que l’on défend se jaugent aux obstacles et  aux ornières qui jalonnent sa route ».

  1. Nous voudrions profiter de cette opportunité pour  lancer un  message de condoléance aux  familles  qui ont   perdu  les leurs pendant  la période des  manifestations organisées illégalement dans certains quartiers de la ville de Bujumbura et dans certaines communes de l’intérieur du pays par un groupe de politiciens qui n’ont pas encore compris que le changement démocratique des institutions émane désormais de la volonté du peuple.
  2. La Haute Chambre du Parlement condamne sans réserve  tous  les fauteurs de troubles  qui se sont arrogés le droit d’ôter la vie à  la personne humaine,  peu importe le motif.
  3. Nous vous prions de vous lever pour observer une minute de silence en mémoire des innocents massacrés sauvagement au cours de ces manifestations et en mémoire des assassinats barbares et sélectifs qui ont emporté  la vie des illustres artisans de la paix et de la réconciliation du peuple burundais. Merci.

Nous appelons tous les  meneurs  de violence de revenir à la raison et de s’engager sur la voie de participation au développement du pays.

  1. Il est aussi important de recommander à tout le monde, « les membres de la classe politique et les organisations de la société civile », d’adopter chaque jour un langage et des attitudes publiques réconciliateurs, emprunts de tolérance et de patriotisme.

Prenons comme sagesse cette réflexion d’un homme politique qui disait que  « Lorsque l’on tente de rabaisser l’autre, c’est souvent soi-même que l’on ternit ».

Honorables Sénateurs,

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

  1. En tant que représentant du peuple, nous encourageons le gouvernement à poursuivre le programme de désarmement des populations civiles, à organiser des visites auprès des populations en exile pour leur livrer un message de paix et les inviter à rentrer  dans leur patrie afin de participer à son  développement.
  1. Lagenda de la session que nous clôturons aujourd’hui prévoyait à l’ordre du jour l’analyse de certains projets de lois. Cependant, la période a coïncidé avec un événement politique important dans la vie du pays  à savoir les élections communales et législatives, les présidentielles, les sénatoriales et les élections au niveau des collines ou des quartiers.
  2. Aujourd’hui, la fin de cette session annonce le début des vacances parlementaires de septembre 2015. Il n’est point de commencer notre législature par un repos.  Nous vous invitons donc à aller plutôt vers les populations de vos  circonscriptions respectives pour démarrer avec énergie votre mission  parlementaire.

Honorables Sénateurs,

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

  1. Sous cette législature, nous avons sans doute beaucoup d’ambitions et de visions pour porter les missions du Sénat. Il est sans équivoque que  nous poursuivrons sur une nouvelle lancée le rayonnement de  la Haute Chambre en  œuvrant à la satisfaction du peuple qui a placé en nous sa confiance.
  2.  Malgré la conjoncture socio-économique difficile, et,  confiant du potentiel de nos ressources physiques et intellectuelles, nous avons espoir en l’avenir. Les défis qui nous attendent sont autant d’occasions de déployer nos capacités d’adaptation, d’innovation et d’anticipation. Nul doute que d’ici à l’horizon 2020, nous aurons, ensemble, renforcé l’Institution Sénatoriale du Burundi.
  3. Le parcours d’une vie, tout comme l’action politique, comporte des moments forts appréciables suivant la situation politique et sociale bien précise. Souvent, c’est un fait en apparence toute simple, mais interprété dans un esprit particulier. Dans le contexte présent, notre défi est de renforcer la diplomatie parlementaire.

Nous  continuons à croire que la communauté internationale et tous nos partenaires au développement  ne  vont pas  laisser le Burundi à l’abandon. 

  1. Dans le domaine législatif, notre ambition  est d’analyser et d’adopter dans les délais les projets de loi en provenance du gouvernement et de l’Assemblée Nationale en deuxième lecture. Nous espérons que les documents utiles pour la session prochaine, session dite budgétaire, nous arriveront  au bon moment pour que nous ayons le temps matériel suffisant de les étudier sans précipitation.

Honorables Sénateurs,

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

  1. Dans notre mission de représenter le peuple, nous serons appelés à nous pencher sur des questions épineuses en vue de trouver des réponses adéquates aux préoccupations de  la population.  C’est du reste une réponse à l’appel lancé par Son Excellence le Président de la République dans son message du 26 août 2015 à la Nation ; nous ouvrons la citation : « Nous voudrions vous inviter à respecter et à écouter vos élus, depuis la base jusqu’au sommet de l’Etat, : mettez-vous d’accord en mettant à exécution les projets qui ont eu votre aval et que, à la fin des cinq ans qui viennent, nous puissions nous féliciter du pas franchi en matière de développement… » fin de citation.
  2. La représentation du peuple ayant ses exigences, nous devons en plus  voter, vulgariser et suivre la mise en application des lois adoptées. Nous sommes persuadés que nous remplirons ce mandat avec énergie et dévouement, et que nous ne céderons pas devant l’ampleur de la tâche, le regard étant tourné vers un avenir rassurant et prometteur.
  3. Comme nous l’avons déjà souligné, la fin de cette session annonce le début des vacances parlementaires et le retour dans  nos circonscriptions respectives.
  4. Nous souhaitons à tout un chacun de bonnes vacances parlementaires  avec espoir de nous retrouver au début du mois d’Octobre 2015  avec un nouvel élan pour analyse et adoption des projets de lois dont notamment le robuste projet de loi budgétaire exercice 2016.

Nous vous invitons,  Collègues Sénateurs, à tenir le cap entre vents et marées. C’est sur cette note d’invitation que nous déclarons closes les activités de la session parlementaire ordinaire  de juin 2015.

Nous vous remercions de votre aimable attention.

Que Dieu vous bénisse

 

                          

 

 

Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*